Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    L'Ordre infirmier poursuit le syndicat Résilience pour injure publique

    avatar
    Invité
    Invité

    L'Ordre infirmier poursuit le syndicat Résilience pour injure publique  Empty L'Ordre infirmier poursuit le syndicat Résilience pour injure publique

    Message par Invité le Mer 11 Jan 2012 - 20:17


    APM


    Mercredi 11 janvier 2012 - 14:54
    L'Ordre infirmier poursuit le syndicat Résilience pour injure publique

    PARIS, 11 janvier 2012 (APM) - L'Ordre national des infirmiers (ONI) poursuit le syndicat Résilience en justice pour injure publique, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

    L'instance a intenté cette action le 4 janvier devant la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris, où l'audience aura lieu le 20 mars, a précisé l'ONI dans une réponse écrite à l'APM.

    L'Ordre a réclamé que le syndicat et son secrétaire général Hugues Dechilly soient condamnés solidairement à 25.000 euros de dommages et intérêts et à 5.000 euros au titre des frais de justice. Il a également signalé que le syndicat encourait une amende de 12.000 euros.

    "Depuis des années, l'Ordre est insulté sur Internet par M. Dechilly, qui a d'ailleurs constitué un syndicat dont l'unique objet est de s'opposer à l'Ordre", fait valoir l'ONI.

    Créé en 2010, Résilience se présente lui-même comme "le syndicat des infirmiers contre l'Ordre" et a fait de la lutte contre cette instance son activité principale, précise-t-on.

    "L'Ordre a relevé et fait constater par huissier des dizaines d'articles et de communiqués à caractère injurieux qui ont été publiés sur divers sites et adressés systématiquement aux rédactions de presse, au gouvernement et aux parlementaires", déplore l'ONI.

    L'instance a donc décidé "de ne plus accepter de se laisser maltraiter de la sorte car, au travers de l'Ordre, c'est toute la profession infirmière qui est insultée et son honneur qui est bafoué", ajoute-t-il.

    Joint par l'APM mercredi, Hugues Dechilly a expliqué que l'Ordre avait joint à sa plainte des captures d'écran de sites Internet, prises depuis le 14 novembre 2011.

    Il s'est dit peu surpris par cette mise en cause, et a estimé que le référé déposé par Résilience le 13 décembre à Strasbourg contre le conseil départemental de l'ordre infirmier (CDOI) du Bas-Rhin avait "accéléré les choses". Le syndicat conteste en justice "l'illégalité statutaire des CDOI" et des conseils régionaux, qui auraient dû, en principe, être renouvelés par moitié avant avril et juillet 2011.

    Hugues Dechilly s'est dit "serein" face à cette assignation, tout en affirmant qu'elle visait à "faire taire" son syndicat.

    "Nous sommes les plus petits mais aussi les plus virulents", a-t-il noté, affirmant que certains opposants à l'Ordre regrettaient que l'ONI ne s'attaque pas, également, "aux grandes centrales syndicales".

    nc/so/APM polsan
    redaction@apmnews.com

    NCPAB003 11/01/2012 14:53 ACTU


      La date/heure actuelle est Dim 18 Aoû 2019 - 15:57