Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014 Empty L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    Message par seringatomik le Jeu 30 Jan 2014 - 21:28

    http://www.actusoins.com/19519/lordre-infirmier-compte-redorer-blason-en-2014.html

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    30 janvier 2014 | Cyrienne Clerc | mots clefs : Ordre infirmier

    Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue, aujourd'hui, le 30 janvier, Didier Borniche, président du CNOI a balayé les différentes actions de l’Ordre pour 2014 et lancé la campagne pour les élections départementales (Actusoins fera prochainement le point sur ce dernier sujet).

    Cette présentation des actions prévues pour 2014 par l’Ordre intervient dans un contexte de tension, alors que la FHF s’offusque des injonctions de l’Ordre auprès des établissements à la fois sur l’inscription des salariés et la remise de données personnelles.

    Parallèlement l’intersyndicale anti-ordinale s’insurge contre « les menaces de signalement au Procureur de la République » concernant les infirmiers non inscrits.

    Didier Borniche, président du CNOI a essayé d’apaiser le débat en affirmant qu’il ne comptait « pas aller sur le terrain de la coercition mais celui de la concertation et du dialogue ». Il a défendu l’inscription à l’Ordre par la nécessité de protéger les patients contre les brebis galeuses de la profession comme cette infirmière toxicomane qui avait pu exercer dans deux établissements successifs sans être inquiétée.

    L’Ordre revendique désormais 146 000 inscrits (sur 600 000 infirmières) dont 25 000 nouveaux inscrits en 2013 (essentiellement des salariés). Soit environ un quart des effectifs de la profession...

    Enfin, l'avenir de l'Ordre est toujours suspendu à l'avis du rapport du groupe socialiste, républicain et citoyen (SRC) de l'Assemblée nationale, présidé par la députée Annie Le Houérou (apparentée PS, Côtes-d'Armor) et qui envisagerait une adhésion facultative. Rarement, un groupe de travail aura mis aussi longtemps pour rendre ses conclusions !

    Pour 2014, le programme est chargé
    Concernant la place de l’infirmier dans le système de santé, l’Ordre compte participer à plusieurs débats et faire des propositions, notamment sur « le suivi démographique de la profession, de sa mobilité y compris internationale, de ses parcours de formation et professionnel ».

    Il compte également contribuer « à la définition des rôles infirmiers dans le parcours de soins : coordination, continuité des soins, les sorties d’hôpital… », précise Didier Borniche.

    Ce dernier cite également "l’enjeu des pratiques avancées et des nouveaux rôles comme l’exercice pluridisciplinaire en maison de santé, l’infirmier d’orientation, l’infirmière clinicienne en cancérologie,…"

    L’Ordre milite également pour « la reconnaissance des infirmiers dans le premier recours, la coopération interprofessionnelle avec l’évolution nécessaire de l’art. 51 de la loi HPST, la mise en oeuvre du DPC, l’universitarisation de la formation initiale, l’ouverture du droit de prescription de l’infirmier, de la compétence vaccinale ». Autant dire qu’il a ainsi du pain sur la planche !

    Pour un élargissement des compétences
    « Est-ce légitime d’attendre trois jours un rendez-vous chez un médecin généraliste pour se faire vacciner ?, s’interroge Didier Borniche. La réponse est non. Élargissons le champ de compétences des infirmiers en les formant et le problème ne se posera plus ». L’Ordre cite le chiffre de 980 000 vaccinations par les infirmières en 2013 (pour les actes autorisés actuellement)

    L’Ordre compte aussi « aller plus loin » sur la prescription infirmière. Karim Mameri, secrétaire général, cite le paracétamol, « qu’un infirmier ne peut prescrire mais qu’on trouve en vente libre en pharmacie ». Sur « les nouvelles compétences », Didier Borniche affirme « travailler en bonne intelligence » avec les représentants des médecins.

    Autre axe clé, celui de la déontologie et du code . « L’Ordre a formé un recours au Conseil d’Etat le 10 janvier dernier pour que le Premier ministre reçoive injonction de publier le décret ». Le président du CNOI a par ailleurs annoncé que « la profession infirmière a été sélectionnée pour expérimenter la carte professionnelle européenne qui est une des avancées majeures » de la nouvelle directive européenne.

    Dernier point cité : la défense de la profession et de l’exercice professionnel quotidien qui inclut « une lutte sans merci contre les violences à l’encontre des infirmiers. Un partenariat avec le Ministère de l’intérieur s’engage au travers notamment de réunions de sensibilisation pour sécuriser dans une logique solidaire », indique Didier Borniche.

    Cyrienne Clerc



    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014 Empty Re: L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    Message par seringatomik le Jeu 30 Jan 2014 - 21:34

    Ordre des Infirmiers‏@OrdreInfirmiers9 h
    Point Presse de début d'année pour le bureau de l'@OrdreInfirmiers ce matin au siège du conseil de l'ordre des infirmiers.


    Ouvrir


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    snoopette

    Messages : 2531
    Date d'inscription : 31/05/2011

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014 Empty Re: L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    Message par snoopette le Jeu 30 Jan 2014 - 22:27

    parlons des brebis galeuses: mr borniche ne doir pas croire que parce qu'on est élu on a un comportement irréprochable....
    Certains d'entres eux en font trop,aiment faire du mal et la ce n'est pas représentatif de notre profession.
    Pourquoi a t on le sentiment que certains infirmiers du conseil de l'ordre se servent de leur soit disant pouvoir pour détruire des ides qui n'ont rien a se reprocher?
    J'aime mon job,mais je n'adhère pas a ces pressions qui ne sont pas nécessaires a mon gout!


    _________________


    <br>
    albatros
    albatros

    Bélier Messages : 201
    Date d'inscription : 13/11/2010
    Age : 53
    Localisation : 54

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014 Empty Re: L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    Message par albatros le Ven 31 Jan 2014 - 16:06

    Rien sur les comptes 2013 !
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014 Empty Re: L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    Message par seringatomik le Sam 1 Fév 2014 - 11:35

    Vendredi 31 janvier 2014 - 19:13



    L'ordre infirmier justifie ses avertissements aux hôpitaux sur la non-inscription d'agents au tableau



    PARIS, 31 janvier 2013 (APM) - Les dirigeants du conseil national de l'ordre infirmier (CNOI) ont justifié jeudi, lors d'un point de presse, les avertissements que l'instance adresse aux hôpitaux sur le risque juridique auquel ils s'exposent en employant des infirmiers non inscrits à l'ordre.



    Le 20 décembre 2013, le délégué général de la Fédération hospitalière de France (FHF), Gérard Vincent, a écrit au directeur général de l'offre de soins (DGOS), Jean Debeaupuis, lui demandant de "définir l'attitude à adopter par les établissements face aux demandes et injonctions de l'ordre" infirmier.



    La FHF, qui a donné copie de ce message sur son site internet début janvier, se disait "régulièrement sollicitée par des établissements sur la question de l'inscription des professionnels infirmiers à l'ordre". "Dans le cadre de ces échanges [avec les hôpitaux], la FHF veille à rappeler l'état du droit, et, conformément au courrier de la DGOS du 15 octobre 2009, souligne la nécessaire prudence quant à la transmission d'informations personnelles à l'ordre", indiquait Gérard Vincent.



    "Plusieurs établissements (notamment Chartres et Blois) nous ont récemment alertés de la saisine par l'ordre du procureur de la République sur des situations non conformes de certains professionnels vis-à-vis de la législation", et les hôpitaux "sont très inquiets de cette attitude de l'ordre", affirmait-il.



    Dans ce courrier adressé aux établissements de santé, la Dhos (devenue DGOS en 2010), soulignait les risques encourus par les infirmiers qui ne s'inscrivent pas à l'ordre, mais demandait aussi aux établissements d'observer "la plus grande prudence s'agissant des données [qu'ils] sont habilités à transmettre" à l'instance (cf APM MHMK5004). Dans l'attente du décret sur l'inscription automatique au tableau (qui n'est jamais paru, note-t-on), la Dhos signalait que les établissements ne pouvaient transmettre à l'ordre que les noms et prénoms des infirmiers.



    Interrogé par l'APM jeudi sur la démarche engagée par la FHF auprès de la DGOS, le président du CNOI, Didier Borniche, a indiqué qu'il avait répondu à la fédération par "un courrier de quatre pages" qui rappelait "ce que contenait la loi" ainsi que les risques encourus à son non-respect.



    "Il est légitime que les directeurs d'établissement soient inquiets car, dans le cas où certains professionnels" seraient poursuivis pour exercice illégal en raison de leur non-inscription, "la responsabilité du chef d'établissement pourrait être engagée" pour complicité d'exercice illégal, a-t-il expliqué lors du point de presse.



    Il a estimé que "la FHF a posé des questions dont la réponse est dans la loi", et a jugé "pour le moins surprenant que ces questions se posent pour les infirmiers et ne se posent pas pour les médecins, les pharmaciens ou d'autres professions de santé, qui sont soumis aux mêmes règles". Vis-à-vis des établissements, "notre but n'est pas d'aller sur le terrain du coercitif" mais de la "concertation" et du "dialogue", a-t-il cependant réaffirmé.



    S'agissant des demandes des noms et prénoms des infirmiers faites aux établissements, Didier Borniche a répondu qu'il était "légitime" que l'ordre puisse les avoir "pour les croiser avec [ses] fichiers".



    Il a pris l'exemple d'une infirmière non inscrite au tableau mais employée dans un établissement public. Apparemment toxicomane, elle aurait pris des produits dans l'armoire à pharmacie et aurait, sous leur emprise, "failli tuer un patient". Elle a été radiée de la fonction publique hospitalière (FPH) mais, employée via une société d'intérim dans un établissement d'une région voisine, elle aurait de nouveau "quasiment tué un patient" pour les mêmes raisons.



    "Si l'infirmière avait été inscrite au tableau, elle n'aurait pas eu le droit d'exercer ailleurs et aurait été traduite devant la chambre disciplinaire de l'ordre", a-t-il averti. Le secrétaire général du CNOI, Karim Mameri, a souligné que le premier hôpital aurait dû prévenir le conseil de l'ordre, lequel, après une expertise médicale, aurait pu faire bénéficier l'infirmière d'un arrêt de travail et ainsi la protéger "le temps qu'elle puisse se soigner".



    Le procureur de la République s'est saisi de cette affaire, et "nous verrons" s'il poursuit l'établissement pour complicité d'exercice illégal, a noté Didier Borniche.



    L'ORDRE DEMENT AVOIR SAISI LES PARQUETS





    "Nous n'avons fait aucune saisine de procureur" à l'encontre d'hôpitaux pour défaut d'inscription d'infirmiers, mais certains parquets "s'engagent eux-mêmes dans des poursuites", a-t-il assuré. "Dans le cas où un professionnel de santé est inculpé, il est tout à fait légitime que le procureur s'inquiète de savoir si la personne est inscrite au tableau", et les informations transmises par l'ordre dans ce cas "n'ont pas un caractère confidentiel ni exceptionnel", a-t-il ajouté.



    En revanche, il a rappelé que l'ordre a déposé des plaintes pour exercice illégal au bloc opératoire de professionnels ne possédant pas le diplôme d'infirmier. Dans ces affaires, il poursuit également les établissements et les chirurgiens, rappelle-t-on (cf APM NCPJQ001). Il a déposé, "à ce jour", sept plaintes de ce type. Dans deux cas, une information judiciaire a été ouverte et un juge d'instruction nommé. Dans un autre, l'ordre a déposé une plainte avec constitution de partie civile après un classement sans suite, ce qui a rouvert l'instruction.



    L'ordre a par ailleurs déposé quatre plaintes pour exercice illégal par des aides-soignants, auxiliaires de vie sociale ou pour de faux diplômes.



    En outre, la cour d'appel de Nîmes "vient de condamner" à six mois d'emprisonnement une infirmière libérale ayant exercé malgré un refus d'instruction, a noté Didier Borniche, soulignant que la plainte initiale émanait non pas de l'ordre mais du parquet


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    Artefact
    Invité

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014 Empty Re: L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    Message par Artefact le Mar 4 Fév 2014 - 12:24

    L'ORDRE DES INFIRMIERS DEMENT AVOIR SAISI LES PARQUETS

    Citation : "Nous n'avons fait aucune saisine de procureurs à l'encontre d'hôpitaux pour défaut d'inscription d'infirmiers, mais certains parquets s'engagent eux-mêmes dans des poursuites", se défend Didier Borniche, président de l'Ordre infirmier.

    Curieusement, selon Monsieur Didier BORNICHE, les Procureurs débordés par la délinquance ordinaire n’ont pas d’autres préoccupations que de se saisir eux-mêmes, sans que l’ONI ne dépose la moindre plainte, pour engager à leur seule initiative des poursuites pénales à l’encontre d’infirmiers non-inscrits à l’Ordre des Infirmiers et de leurs employeurs complices !

    Si des établissements hospitaliers sont poursuivis par-devant les juridictions correctionnelles pour complicité d’exercice illégal de la profession d’infirmier, ce n’est pas de la faute de Monsieur BORNICHE, Président de l’ONI.

    Non, les poursuites diverses et variées, c’est de la faute de certains Procureurs zélés … L’ONI n’y est pour rien…

    Peut-on imaginer sérieusement, que Madame Christiane TAUBIRA dont la maman était aide-soignante, actuelle Garde des Sceaux, supérieur hiérarchique de tous les magistrats des parquets de France, exige de ces derniers qu’ils poursuivent prioritairement les infirmiers non-inscrits à l’ONI pour exercice illégal de la profession ainsi que leurs employeurs pour complicité d’exercice illégal ?

    Ensuite, la question est : qui soignera la population, y compris les Procureurs et leur famille quand 400 000 infirmiers exercent hors du cadre légal posé par la loi 2006-1668 ?

    L’ordre des Infirmiers se couvre en rejetant l’initiative des poursuites à l’encontre des infirmiers non-inscrits sur les seuls Procureurs. A quand un Ordre des couvreurs-(dé)zingueurs ?
    necronomicon
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 61
    Localisation : Le Berry profond

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014 Empty Re: L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    Message par necronomicon le Mar 4 Fév 2014 - 13:28

    Mais bien sûr, les courriers adressés aux procureurs par la bande à Borniche, c'était juste pour leur faire coucou ou leur souhaiter la bonne année ; bon, accessoirement, ils étaient informés qu'un grand nombre d'infirmiers n'étaient pas inscrits à l'ordre, mais, c'était juste pour dire quelque chose...
    Du grand art dans le foutage de gueule... beurk 


    _________________




    Contenu sponsorisé

    L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014 Empty Re: L’Ordre infirmier compte redorer son blason en 2014

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 19 Oct 2019 - 14:57