Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    Violences à l'hôpital

    moutarde
    moutarde
    Admin

    Messages : 2619
    Date d'inscription : 30/05/2010
    Localisation : Sud-Ouest

    Violences à l'hôpital  Empty Violences à l'hôpital

    Message par moutarde le Mer 4 Sep 2013 - 22:19

    LE QUOTIDIEN DU MEDECIN.fr (04/09/2013)
    Violences à l’hôpital : Touraine veut revoir les conventions entre les hôpitaux et la police
    Dans un communiqué publié ce mercredi, les ministères de la Santé et de l’Intérieur annoncent conjointement leur volonté de renforcer la sécurité à l’hôpital.
    Marisol Touraine a demandé aux agences régionales de santé (ARS) d’actualiser les conventions passées entre les établissements de santé et les forces de police.

    Concernant les libéraux, la ministre s’est contentée de leur rappeler la nécessité de déclarer auprès de l’Ordre tout acte de violence à leur égard.

    Plus de prévention

    Cette décision intervient quelques jours après des agressions sur des professionnels, notamment à l’hôpital de la Conception de Marseille où un infirmier a été blessé d’un coup de couteau. En déplacement surprise dans cet établissement, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait promis des mesures afin d’assurer une meilleure protection des personnels.

    L’actualisation des conventions existantes porte sur plusieurs points : sensibilisation des personnels hospitaliers à la gestion des conflits, diagnostic des situations à risque, amélioration des protocoles d’intervention des forces de sécurité, renforcement des dispositifs de prévention et, « le cas échéant », renfort en personnels.

    Les ARS ont trois mois pour revoir leur copie.

    Concernant les libéraux, la ministre s’est contentée de leur rappeler la nécessité de déclarer auprès de l’Ordre tout acte de violence à leur égard.  
    necronomicon
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 61
    Localisation : Le Berry profond

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par necronomicon le Jeu 5 Sep 2013 - 8:15

    Peut-être le beurk va-t-il envoyer des forces pour protéger les libéraux ?hehe 


    _________________



    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par seringatomik le Jeu 5 Sep 2013 - 13:34



    Violences envers les soignants : les ministères se mobilisent
    by Claire Dubois


    Après les récentes agressions dont ont été victimes une infirmière aux urgences de l'hôpital Pierre-Oudot (Bourgoin-Jallieu-Isère) le 25 août et un infirmier des urgences de l’hôpital de la Conception (Marseille), les ministres de la Santé et de l’Intérieur ont décidé de procéder au recensement des conventions existant entre les établissements de santé et les services des forces de sécurité de l'Etat.


    http://www.actusoins.com/16656/violences-envers-les-soignants-les-ministeres-se-mobilisent.html


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    snoopette

    Messages : 2531
    Date d'inscription : 31/05/2011

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par snoopette le Jeu 5 Sep 2013 - 15:39

    ils s'en tamponnent,c'est quand meme incroyable qu'ils se rendent compte que notre travail peut etre dangereux quelque soit le mode d'exercice!!!
    exception faite pour les dirigeants de l'oni


    _________________


    <br>
    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par syndicat RESILIENCE le Jeu 5 Sep 2013 - 19:55



    _________________



    avatar
    Norma Colle
    Modérateur

    Messages : 1671
    Date d'inscription : 30/05/2010

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par Norma Colle le Sam 7 Sep 2013 - 8:36

    http://www.infirmiers.com/actualites/actualites/edito-soignants-epreuve-des-violences.html?utm_source=news-inf&utm_medium=email&utm_campaign=2013_09_06_news-inf




    Selon un sondage de l'ONI, 80% des 988 infirmiers interrogés déclarent être préoccupés par la violence dans leur travail.

    Enfin, face à la violence, l’Ordre infirmier appelle à une mobilisation des acteurs concernés et rappelle que depuis août 2012, l'Ordre "a mis en place un Observatoire des Violences envers les Infirmières et Infirmiers". Ce dispositif d’alerte et d’accompagnement permet notamment un recensement plus précis des actes de violence à l’égard de la profession afin de mettre en oeuvre les solutions adaptées. L'Observatoire des violences envers les infirmières et infirmiers vient de réaliser une enquête sur le mal-être de la profession entre le 25 août et le 4 septembre 2013. Le résultat de l'étude, relayé ce matin par Le Figaro et RTL est inquiétant. 80% des 988 infirmiers interrogés déclarent être préoccupés par la violence dans leur travail. "On se trouve devant des faits de plus en plus nombreux, en tout cas de plus en plus déclarés", s'inquiète Karim Mameri, secrétaire général de l'Ordre national des Infirmiers, interrogé par la radio. Pour endiguer le phénomène des agressions, les infirmiers interrogés réclament une hausse des effectifs et une formation spécialisée, le recours à la police ne faisant pas du tout l'unanimité. Et Didier Borniche de le souligner : "L’Ordre souhaite approfondir les réponses concrètes apportées aux soignants. Il propose d’engager sans tarder avec les pouvoirs publics et les services de Santé en régions une réflexion pour prévenir de tels actes et préserver les valeurs de notre système de santé".

    Gageons que les prochaines semaines, fortes des actions qui seront mises en place pour prévenir et endiguer les situations de violences à l'encontre de la communauté soignante, à l'hôpital mais aussi en ville , verront le climat actuel s'apaiser... Dans le cas inverse, l'exaspération et l'indignation des soignants, déjà à son comble, pourrait bien déborder...

    Une synthèse du sujet faite par franceinfo.fr à visionner ici
    necronomicon
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 61
    Localisation : Le Berry profond

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par necronomicon le Sam 7 Sep 2013 - 9:06

    Norma Colle a écrit:http://www.infirmiers.com/actualites/actualites/edito-soignants-epreuve-des-violences.html?utm_source=news-inf&utm_medium=email&utm_campaign=2013_09_06_news-inf




       Selon un sondage de l'ONI, 80% des 988 infirmiers interrogés déclarent être préoccupés par la violence dans leur travail.

    Enfin, face à la violence, l’Ordre infirmier appelle à une mobilisation des acteurs concernés et rappelle que depuis août 2012, l'Ordre "a mis en place un Observatoire des Violences envers les Infirmières et Infirmiers". Ce dispositif d’alerte et d’accompagnement permet notamment un recensement plus précis des actes de violence à l’égard de la profession afin de mettre en oeuvre les solutions adaptées. L'Observatoire des violences envers les infirmières et infirmiers vient de réaliser une enquête sur le mal-être de la profession entre le 25 août et le 4 septembre 2013. Le résultat de l'étude, relayé ce matin par Le Figaro et RTL est inquiétant. 80% des 988 infirmiers interrogés déclarent être préoccupés par la violence dans leur travail. "On se trouve devant des faits de plus en plus nombreux, en tout cas de plus en plus déclarés", s'inquiète Karim Mameri, secrétaire général de l'Ordre national des Infirmiers, interrogé par la radio. Pour endiguer le phénomène des agressions, les infirmiers interrogés réclament une hausse des effectifs et une formation spécialisée, le recours à la police ne faisant pas du tout l'unanimité. Et Didier Borniche de le souligner : "L’Ordre souhaite approfondir les réponses concrètes apportées aux soignants. Il propose d’engager sans tarder avec les pouvoirs publics et les services de Santé en régions une réflexion pour prévenir de tels actes et préserver les valeurs de notre système de santé".

    Gageons que les prochaines semaines, fortes des actions qui seront mises en place pour prévenir et endiguer les situations de violences à l'encontre de la communauté soignante, à l'hôpital mais aussi en ville , verront le climat actuel s'apaiser... Dans le cas inverse, l'exaspération et l'indignation des soignants, déjà à son comble, pourrait bien déborder...

    Une synthèse du sujet faite par franceinfo.fr à visionner ici
    J'ai posté un commentaire...


    _________________



    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par seringatomik le Dim 8 Sep 2013 - 8:59

    http://www.lepoint.fr/societe/violences-a-l-hopital-les-infirmiers-veulent-des-vigiles-06-09-2013-1721881_23.php

    Violences à l'hôpital: les infirmiers veulent des vigiles


    Près de 80% des personnels infirmiers sont favorables à la présence d'agents de sécurité dans les hôpitaux pour faire face à la violence, selon une enquête publiée vendredi par l'Ordre national infirmier (ONI).

    Cette enquête, qui n'est pas un sondage, a été effectuée entre le 25 août et le 4 septembre, après une série de violences médiatisées, commises dans plusieurs hôpitaux, notamment à Marseille.

    Menée sur internet par l'Ordre auprès de 978 infirmiers et infirmières, à parts égales du public et du privé, l'enquête montre que la présence de vigiles est mieux acceptée que celle de policiers.

    Si 79% des professionnels interrogés plébiscitent la présence de vigiles (42% sont "tout à fait d'accord" et 37% "d'accord"), contre 7% qui refusent cette solution, celle de policiers divise le personnel soignant.

    Ainsi 39% des professionnel(le)s refusent la présence de policiers à l'hôpital, contre 36% qui sont d'accord ou "tout à fait d'accord", tandis que 25% ne se prononcent pas.

    "On ne peut plus continuer à travailler comme cela, il faut que dans les services hospitaliers il y ait des vigiles présents, formés et visibles pour qu'ils soient dissuasifs", a déclaré à l'AFP Didier Borniche, président de l'ONI.

    Selon lui, il est nécessaire que ces agents de sécurité soient présents " de façon permanente" dans les services les plus sensibles des établissements de soins, comme les urgences où les délais d'attente sont souvent très longs, suscitant l'exaspération de certains patients.

    Il existe dans certains hôpitaux des médiateurs, mais pour le président de l'ONI ce n'est pas suffisant, d'autant que ces personnes ne sont pas présentes en permanence dans les établissements.

    L'enquête montre aussi que les violences ont lieu aussi au domicile des patients et qu'elles sont même plus nombreuses qu'en établissement.

    La violence verbale est quotidienne pour 8% des personnels infirmiers, fréquente pour 30%. Les menaces et intimidations sont le lot quotidien de 3% d'entre eux, fréquent pour 17%, selon l'enquête.

    Quant aux violences physiques, elles sont quotidiennes pour 1% et fréquentes pour 7%. Les violences avec armes sont fréquentes pour 1% des personnels interrogés, les violences en bande pour 4%.

    Outre la présence de vigiles, les infirmiers et infirmières réclament une meilleure formation à la gestion de l'agressivité (85%) et l'augmentation des effectifs soignants (82%).

    Le mois dernier, des actes de violence graves ont été enregistrés dans plusieurs services d'urgences dont celui de l'hôpital de la Conception à Marseille où un infirmier a été blessé à l'arme blanche.

    A l'hôpital Nord de la cité phocéenne un patient s'est montré menaçant avec une arme, dans la nuit du 12 au 13 août. La thèse d'une séquestration ou prise d'otage a toutefois été officiellement démentie. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet et l'ONI s'est dit prêt à se porter partie civile.


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    necronomicon
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 61
    Localisation : Le Berry profond

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par necronomicon le Dim 8 Sep 2013 - 9:05

    Du grand n'importe quoi, une enquête mystérieuse, l'avis de Borniche que personne n'a demandé et dont tout le monde se fout, et surtout les solutions proposées dans lesquelles je retiens le mot "formés" : no comment...


    _________________



    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par seringatomik le Dim 8 Sep 2013 - 11:23



    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    necronomicon
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 61
    Localisation : Le Berry profond

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par necronomicon le Dim 8 Sep 2013 - 12:34

    On n'a qu'à y croire donc...mouton 


    _________________



    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par seringatomik le Dim 8 Sep 2013 - 12:36

    necronomicon a écrit: On n'a qu'à y croire donc...mouton 
    non ! surtout quand on connaît les méthodes de l'oni pour interroger les infirmiers ...


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    necronomicon
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 61
    Localisation : Le Berry profond

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par necronomicon le Dim 8 Sep 2013 - 12:49

    Les méthodes de la Sainte Inquisition ?


    _________________



    Solange Granier
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par Solange Granier le Lun 9 Sep 2013 - 7:32

    necronomicon a écrit: Les méthodes de la Sainte Inquisition ?
    C'est beaucoup plus que de l'inquisition car lorsque l'ordre interroge c'est 8 pages de ta vie la plus intime qui se retrouve entre les mains de bricoleurs et toutes ses infos circulent sans aucune certitude de ne pas être utilisées par des tiers car non sécurisées.


    https://www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere

    le site Lesinfirmières Encolère

    Contenu sponsorisé

    Violences à l'hôpital  Empty Re: Violences à l'hôpital

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 20 Aoû 2019 - 16:57