Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...


    snoopette

    Messages : 2531
    Date d'inscription : 31/05/2011

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par snoopette le Jeu 27 Sep 2012 - 21:51

    çacraint
    avatar
    furiousnurse

    Messages : 90
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Localisation : NICE

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par furiousnurse le Ven 28 Sep 2012 - 0:03

    "Nos problèmes financiers étant derrière nous"
    ça vous rappelle pas "aujourdhui la crise est derrière nous" ?

    avant d'avoir des principe ethiques (envoi d'un fac-similé d'un cabinet de recouvrement, pression sur les CPAM pour quelles menacent de deconventionnement les IDEL) il serait bien d'avoir un code de déontologie digne de faire l'objet d'un décret !
    moutarde
    moutarde
    Admin

    Messages : 2619
    Date d'inscription : 30/05/2010
    Localisation : Sud-Ouest

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par moutarde le Ven 28 Sep 2012 - 0:36

    Ni vérifié, ni vérifiable !
    Toujours aussi nuls en calculs : cotisation de 2,5 €/mois au lieu de 3 € pour les salariés d'autant qu'ils mettent la charrue avant les bœufs...
    Pour la première fois de son histoire, l’Ordre présentera un bilan à l’équilibre au 31 décembre 2012, terme de son prochain exercice désormais calé sur l’année civile.
    Et nuls tout court d'ailleurs...
    avatar
    ordreinfirmieralapoubelle

    Messages : 1524
    Date d'inscription : 31/08/2010

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par ordreinfirmieralapoubelle le Ven 28 Sep 2012 - 9:31

    seringatomik a écrit:
    http://www.espaceinfirmier.com/actualites/detail/58428-revues-1/l-oni-a-nouveau-dans-la-tourmente.html

    L’ONI à nouveau dans la tourmente

    La direction de l’Ordre fait face à une nouvelle sédition. Quatre conseillers nationaux ont démissionné, dénonçant les pratiques des dirigeants et l’indigence du travail de l’instance. Et ce, alors qu'une proposition de loi tendant à rendre l'adhésion facultative vient d'être déposée.


    « À peu de choses près, vous n’informez sur rien, vous ne réalisez rien, vous ne diffusez rien, vous n’améliorez rien, vous ne consultez sur rien. » Forts de ce constat, quatre conseillers nationaux du collège libéral de l'Ordre infirmier ont démissionné de leur fonction, à la veille du conseil national qui se réunissait mardi 25 septembre, à Paris. Joint par téléphone, Jean-François Bouscarain confirme que ses trois collègues et lui-même ne veulent plus apporter leur caution à la mascarade, selon eux, qu’est devenu l’Ordre infirmier, « qui ridiculise la profession ». Les dernières relances, accompagnées de menaces de déconventionnement, de libérales qui n’ont pas encore cotisées sont, pour eux, la goutte qui a fait déborder le vase.

    « Beaucoup d’inepties »

    Dans leur courrier, les démissionnaires dénoncent également l’omerta qui règne sur les prises de décisions et pointent la façon dont Didier Borniche dirige l’instance depuis qu’il en a pris les commandes : « Cette présidence se caractérise par son opacité constante, la minceur extrême de sa production et son échec global. »

    Karim Mameri, secrétaire général de l’ONI, minimise ces désaffections. « C’est la liberté de chaque élu de démissionner. Je constate que la plupart sont membres de la Fédération nationale des infirmiers (FNI), ils étaient sans doute en porte-à-faux avec leur syndicat depuis la démission de Philippe Tisserand [ndlr : le président de la FNI] du conseil national, il y a un an. Il est dommage qu’ils confondent mandat syndical et mandat ordinal. Concernant les attaques, j’aurais tendance à dire qu’il y a beaucoup d’inepties. » Pour Karim Mameri, en assurant une large diffusion de leur lettre de démission, les ex-conseillers nationaux ont voulu faire « le buzz ». Dans un communiqué de presse publié en fin de matinée, Didier Borniche déplore également « la démission médiatisée de quatre conseillers nationaux ordinaux et les postures syndicales peu constructives pour la profession ».

    « Mainmise »


    « Tel qu’il existe, l’Ordre ne pourra jamais fédérer la profession ni la faire grandir », déclare de son côté Thierry Munini, l'un des quatre démissionnaires. « Je faisais partie de la commission des comptes, poursuit-il. Or, je n’ai jamais vu les documents qui encadrent le redressement de l’Ordre. Par ailleurs, nous n’avons aucune vue sur les budgets et nous ne débattons sur rien. Il faut arrêter de nous prendre pour des idiots ! »

    De son côté, Hugues Dechilly, secrétaire général de Résilience, boit du petit-lait. « Les propos très durs et les constats qui sont portés par les conseillers nationaux démissionnaires confirment ce que nous ne cessons de dénoncer, à savoir que l’Ordre passe son temps à faire le contraire de ce qu’il recommande et fonctionne dans l’opacité la plus totale, en se contentant d’encaisser les chèques des infirmières pour le compte de ses créanciers, à qui il doit quelque 13 millions d’euros. L’Ordre est dirigé par les banques. Pour preuve, si nécessaire, le dernier conseil national de l’Ordre en septembre s’est tenu dans des locaux de la Banque populaire, à Paris. La mainmise est totale », a-t-il affirmé.

    Fort logiquement, les démissionnaires appellent officiellement les infirmières libérales à ne plus cotiser à l’Ordre. Un souhait qui pourrait rapidement trouver un écho législatif, puisque la proposition de loi du député PS de Paris, Jean-Marie Le Guen, visant à rendre facultative l’inscription aux ordres paramédicaux a été enregistrée hier, mercredi 26 septembre, par le bureau de l’Assemblée nationale.

    Françoise Vlaemÿnck





    Cet article de presse résume on ne peut mieux la situation. Bravo !
    avatar
    snoopette

    Messages : 2531
    Date d'inscription : 31/05/2011

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par snoopette le Ven 28 Sep 2012 - 15:38

    plussoie


    _________________


    <br>
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par seringatomik le Ven 28 Sep 2012 - 16:56

    http://www.actusoins.com/12130/lordre-infirmier-va-mieux-mais-risque-de-disparaitre.html

    L’Ordre infirmier « va mieux »… Mais risque de disparaître

    28 septembre 2012 | Thomas Duvernoy | mots clefs : Ordre infirmier

    Le conseil national de l'Ordre infirmier a publié une partie de ses comptes financiers et "confirme le redressement de sa situation financière", toujours très fragile. Dans le même temps, une proposition de loi "tendant à supprimer l’obligation, pour les infirmiers,les masseurs-kinésithérapeutes et les pédicures-podologues,de s’inscrire aux ordres professionnels" a été déposée à l'Assemblée.

    Le conseil national de l'Ordre des Infirmiers considère être sur la voie du "redressement de sa situation financière", et affirme parvenir à l'équilibre de ses comptes fin décembre.

    L'exercice financier de l'exercice 2011-2012 (de mai à avril) reste toutefois largement déficitaire. Selon le rapport du trésorier de l'Ordre présenté au conseil national la semaine dernière dont ActuSoins a obtenu copie, la perte de l'exercice 2011-2012 s'élève à 4 826 000 euros. Ajouté à l'exercice précédent, le déficit global de l'ONI s'élève à près de 12 millions d'euros.

    Pour le trésorier, "les effets bénéfiques du plan de restructuration (...) n’apparaîtront pleinement que dans l'exercice comptable suivant". Ce que confirme publiquement Didier Borniche son président, affirmant que "la situation est désormais assainie et nous sommes sur la bonne voie ».

    La situation financière reste donc complexe et fragile, et l'Ordre infirmier reste largement tributaire de la BRED - BPCE, son organisme prêteur. Du reste, la banque accompagne visiblement le souci d'économie de l'instance ordinale, puisqu'elle a elle-même hébergé la dernière réunion du conseil national.

    Une proposition de loi contre les ordres paramédicaux, accueillie avec "sérénité et fermeté"

    Le lendemain de la publication du communiqué ordinal, Jean-Marie le Guen, a déposé sa proposition de loi tant attendue par les opposants au Ordres paramédicaux. Constatant dans ses motifs que "la reconnaissance de l’ordre [des infirmiers] ne s’est pas améliorée et que la négation de celui-ci domine encore largement au sein de la profession", le député PS propose de supprimer "l’obligation, pour les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes et les pédicures-podologues, de s’inscrire aux ordres professionnels."

    "Nous prenons acte de cette initiative isolée avec sérénité et fermeté" réagit Karim Mameri, secrétaire national de l'Ordre des infirmiers. "Sérénité, puisque d'autres propositions de loi ont déjà été déposées puis abandonnés, qu'il s'agit d'une initiative isolée, et que la commission des affaires sociales a probablement d'autres priorités en matière de santé publique". Avant de regretter "le refus réitéré de Monsieur Le Guen de nous recevoir malgré nos multiples relances".

    Pour le syndicat Résilience, l'heure est bien évidemment à la satisfaction, même si pour son secrétaire général Hugues Dechilly, "le dépôt de cette proposition de loi ne nous empêche pas de continuer à demander l'abrogation pure et simple de ces ordres"

    Un contexte politique plutôt défavorable aux Ordres paramédicaux

    En pratique, et même si la proposition de loi n'en est qu'au tout début du long parcours parlementaire, le contexte politique a quelque peu évolué depuis les tentatives précédentes d'abroger ou de limiter la portée des Ordres paramédicaux.

    En effet, Marisol Touraine, alors membre de la commission des affaires sociales de 2009 à 2012, a toujours alterné entre méfiance et franche hostilité face à l'Ordre infirmier, même si la personnalité de Dominique Le Boeuf, son ancienne présidente, n'y était probablement pas étrangère. Députée, elle avait elle-même déposé une proposition de loi en mai 2010 visant à "supprimer l’obligation, pour les infirmiers et les masseurs-kinésithérapeutes exerçant à titre salarié, de s’inscrire aux ordres professionnels". Devenue ministre des affaires sociales et de la santé, elle a reprécisé récemment vouloir rendre l’inscription aux Ordres facultatives, "dans un souci d'apaisement"

    Une contre attaque vigoureuse à prévoir

    Sur le papier, la composition actuelle de l'Assemblé et du Sénat est favorable à l'adoption d'un tel texte. Cependant, rien n'est perdu pour les ordres paramédicaux.

    Ils peuvent en effet compter sur les autres instances ordinales, bien implantées et puissantes, comme celle des avocats et des médecins, forces de lobbying importantes au sein de l'Assemblée, où bon nombre d'élus sont issus de ces deux professions.

    Malgré les précautions de Jean Marie Le Guen qui précise en préambule que sa proposition de loi "ne s’applique pas aux médecins, aux chirurgiens-dentistes, aux sages-femmes et aux pharmaciens", ces derniers ne peuvent que se sentir à moyen ou long terme en danger, devant le précédent créé par le caractère facultatif d'inscription au tableau.

    Enfin, les trois Ordres paramédicaux se sont vu prendre en charge aux fil des années des missions de service public, par un Etat fort aise de confier à peu de frais des missions régaliennes à des structures de droit privé financées par les seuls professionnels de santé.

    C'est la "fermeté" affichée par l'Ordre infirmier, qui dénonce une "attitude irresponsable, car viser les Ordres, c'est déstabiliser des organismes chargés d'une mission de service public". Et de conclure : "un Ordre n'est pas un outil corporatiste, mais avant tout au service de la population et de la sécurité des soins."

    Reste un fait, intangible, quelle que soit sa conviction face à l’existence même de l'Ordre : 400 000 professionnels infirmiers refusent toute inscription et cotisation à l'Ordre infirmier depuis plus de trois ans. Et le discours général de la ministre de la santé associé au dépôt d'une telle proposition de loi les confortent jusqu'ici largement dans leur choix.

    Thomas Duvernoy


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    moraloni

    Messages : 126
    Date d'inscription : 31/08/2010

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par moraloni le Ven 28 Sep 2012 - 17:31

    http://www.actusoins.com/12130/lordre-infirmier-va-mieux-mais-risque-de-disparaitre.html

    L’Ordre infirmier « va mieux »… Mais risque de disparaître mmddrr

    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par seringatomik le Ven 28 Sep 2012 - 17:43

    Re: L'ordre infirmier présente pour 2011-2012 un déficit de
    par Pounsck » Aujourd’hui, 13:31

    Hallucinante cette dépêche APM du jour : vaut mieux qu'il disparaisse mais la bred risque de ne pas aimer

    Jeudi 27 septembre 2012 - 19:20
    L'endettement de l'Ordre infirmier a augmenté de 2,3 millions d'euros en 2011-12
    PARIS, 27 septembre 2012 (APM) - Les dettes de l'Ordre national des infirmiers (ONI) ont augmenté de 2,3 millions d'euros au cours de l'exercice 2011-12, indiquent les comptes annuels présentés lors du conseil national de l'Ordre mardi, dont l'APM a eu copie.

    Dans un communiqué diffusé jeudi matin (cf APM NCPIR001), l'ONI avait affirmé qu'"en un an, le passif a été résorbé de 1,77 millions d'euros". Il s'agit en réalité du déficit sur l'exercice 2011-12, a expliqué jeudi soir le trésorier du conseil national Jean-Yves Garnier, contacté par l'APM.

    Au terme de l'exercice, compris entre le 1er mai 2011 et le 30 avril 2012, ce déficit a été de 4,8 millions d'euros, contre 6,6 millions au cours de l'exercice précédent, indique le compte de résultat.

    Le passif mentionné dans le bilan a, lui, augmenté de 11,8 millions d'euros, pour atteindre 84,2 millions. Ce chiffre n'est cependant pas significatif, a expliqué Jean-Yves Garnier, dans la mesure où il inclut la somme des "provisions pour risques" calculées chaque année en fonction du nombre d'infirmiers en France, mais qui ne reflète pas celui des cotisants.

    Les dettes, à fin avril, s'élevaient à 13 millions d'euros, contre 10,8 millions d'euros fin avril 2011, indique le bilan.

    Parmi ces dettes, 5 millions sont à échéance d'un an au plus, indique le rapport du commissaire aux comptes. Elles se décomposent entre 11,2 millions de dettes financières, 1,2 millions de dettes fiscales et sociales, 532.423 euros liées aux fournisseurs et comptes rattachés, et 95.624 euros d'autres dettes.

    Jean-Yves Garnier a fait valoir que l'Ordre avait remboursé une partie de ses dettes depuis la clôture de l'exercice. S'il n'a pas précisé le montant actuel de l'endettement cumulé, il a indiqué que l'ONI avait honoré au 30 juin un remboursement de 586.000 euros auprès de sa banque.

    Il a expliqué que le remboursement des dettes fiscales et sociales avait été échelonné sur trois ans à la suite du plan de redressement décidé en septembre 2011, et que ces paiements étaient honorés.

    Il a donc considéré que le chiffre pertinent pour évaluer la dette de l'Ordre était celui des quelque 11 millions d'euros de dette financière.

    EFFETS RETARDÉS POUR LE PLAN DE RESTRUCTURATION

    Dans un rapport joint aux comptes, Jean-Yves Garnier observe que les effets du plan de restructuration décidé en septembre 2011 "ne sont que très peu visibles sur cet exercice".

    Il fait valoir que sa mise en oeuvre n'a pu être effective qu'après que l'Ordre a "respecté les délais légaux et réglementaires" liés aux licenciements économiques de salariés, et rassemblé les sièges des conseils départementaux dans ceux des conseils régionaux. Compte tenu des négociations avec les bailleurs et de la durée des préavis, "la plupart des baux ont donné lieu au paiement de loyers jusqu'à la fin du premier trimestre 2012".

    Le trésorier rappelle que le déménagement du siège parisien n'a pu avoir lieu qu'en septembre (cf APM NCPIC001), après la clôture de l'exercice.

    "Pour toutes ces raisons, les effets bénéfiques des efforts consentis par l'ensemble des conseils n'apparaîtront pleinement que dans l'exercice comptable suivant", fait-il valoir.

    Il ajoute que le plan de restructuration a induit des charges d'environ 1,9 million d'euros sur l'exercice 2011-12.

    Les frais de personnel ont représenté 3,5 millions d'euros contre 4,3 millions un an plus tôt car l'effectif salarié a été réduit de 156 personnes à 45 durant l'exercice. Les achats et charges externes ont représenté 4 millions d'euros, dont 1,5 million de loyers.

    Les cotisations, qui représentent la quasi-totalité des recettes, se sont élevées à 5,4 millions d'euros. L'Ordre a pu compter sur 99.327 cotisants, contre 5,1 million d'euros et 67.743 cotisants en 2010-11, alors que le montant de la cotisation pour les infirmiers salariés est passé de 75 à 30 euros.

    La trésorerie disponible, inscrite à l'actif du bilan, était de "près de 520.000 euros", indique le trésorier.
    Dans son communiqué, l'ONI avait affirmé qu'il se trouverait pour la première fois à l'équilibre à l'issue de l'exercice en cours, dont la fin a été avancée au 31 décembre. Il a indiqué qu'il comptait 121.000 inscrits et 82.000 cotisations recouvrées depuis le début du nouvel exercice, le 1er mai.

    nc/eh/APM polsan
    redaction@apmnews.com

    NCPIR002 27/09/2012 19:20 ACTU


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par seringatomik le Ven 28 Sep 2012 - 18:15

    nous confirmons ces infos et d'autres comme, par exemple, des sommes hallucinantes dépensées, encore et toujours, en frais d'avocats et autres téléphones/@ ...


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    bredele

    Messages : 159
    Date d'inscription : 08/06/2010

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par bredele le Sam 29 Sep 2012 - 9:14

    La lecture de documents concernant les finances de l’Ordre des Infirmières est accablante ! On peut ainsi y voir que l’Ordre qui n’a pas un euro d’avance – mais bel et bien 13 000 000 de dettes accumulées – continu malgré tout de dépenser presque 800 000 euros de frais d’avocat en 2011.2012 et plus de 410 000 euros de frais de téléphone et @. On peut aussi y ajouter 215 000 euros sur 5 ans pour avoir le droit d’utiliser leurs photocopieuses en locabail. C’est du top délire ! Sans parler des détais donnés dans la lettre de démission des 4 conseillers du collège libéral. A part cela l’Ordre va mieux, version Borniche.



    avatar
    imovane

    Messages : 103
    Date d'inscription : 18/09/2010

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par imovane le Sam 29 Sep 2012 - 9:31

    vivser vivser vivser vivser vivser


    vivresilience1 vivresilience1 vivresilience1
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par seringatomik le Dim 30 Sep 2012 - 10:26

    bredele a écrit:La lecture de documents concernant les finances de l’Ordre des Infirmières est accablante ! On peut ainsi y voir que l’Ordre qui n’a pas un euro d’avance – mais bel et bien 13 000 000 de dettes accumulées – continu malgré tout de dépenser presque 800 000 euros de frais d’avocat en 2011.2012 et plus de 410 000 euros de frais de téléphone et @. On peut aussi y ajouter 215 000 euros sur 5 ans pour avoir le droit d’utiliser leurs photocopieuses en locabail. C’est du top délire ! Sans parler des détais donnés dans la lettre de démission des 4 conseillers du collège libéral. A part cela l’Ordre va mieux, version Borniche.




    ouais et ce n'est que la partie cachée de l'iceberg ordinal qui est entrain de couler ... titanic titanic titanic


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par seringatomik le Dim 30 Sep 2012 - 13:35

    http://www.infirmiers.com/actualites/actualites/endettement-oni-analyse-en-chiffres.html

    Les dettes de l'Ordre national des infirmiers (ONI) ont augmenté de 2,3 millions d'euros au cours de l'exercice 2011-12, indiquent les comptes annuels présentés lors du conseil national de l'Ordre le mardi 25 septembre 2012, dont l'APM a eu copie.


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    Misséprouvette
    Misséprouvette

    Sagittaire Messages : 457
    Date d'inscription : 04/01/2012
    Age : 59
    Localisation : Marne

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par Misséprouvette le Dim 30 Sep 2012 - 14:39

    Bon alors maintenant que tout le monde connait l'ampleur de cette pourriture, on va attendre encore combien de temps que le gouvernement tergiverse et nous prennent pour des cons? mmm
    On va quand même pas y rester encore 1 an sur cette affaire quand même !!! Evil or Very Mad
    Pendant ce temps là, il y a encore des relances de cotisations, des mises en demeure, des menaces de tout bord adressées aux IDE,du harcèlement....mais bon....les pigeons et les innocents ( ou les trouillards....)ont qu'à payer. 022
    Pfffffffffff je suis dégoutée moi !!! On nous prend trop pour des débiles, nous, les professionnels de la Santé! grrr grrr grrr

    Contenu sponsorisé

    urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ... - Page 2 Empty Re: urgent +++ exclusif RESILIENCE infos : 4 conseillers nationaux démissionnent en mettant gravement en cause la gestion du président Borniche ...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 20 Aoû 2019 - 3:47