Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Partagez
    avatar
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 55
    Localisation : alsace

    Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par seringatomik le Sam 5 Nov 2011 - 7:30

    Exclu RESILIENCE :

    Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011



    Que pensez-vous, en tant que salariée, de la situation de l'ordre infirmier aujourd'hui ?

    L'ordre infirmier, actuellement, n'est absolument plus crédible, c'est du grand n'importe quoi : nous avons l'impression, en tant qu'assistantes, d'être complètement lâchées par notre gouvernance et les grosses "têtes pensantes"
    - des questions sans réponses comme la DUP
    - déménagement en vue : OUI, mais : comment ? Quand ? Qui ? Où ?
    - licenciement : Qui ? Quand ?...Rien, pas de réponse, un silence pesant...

    Si l'ordre infirmier est dans une telle situation financière, c'est à cause de qui/quoi ?

    Mauvais départ, trop d'assistantes embauchées alors qu'il n'y avait pas assez de travail (ONI), et assistantes régionales qui, pour certaines, n'ont rien à faire de leurs journées...Des salaires énormes pour certains, les locaux et l'aménagement...beaux certes, mais...beaucoup trop.

    Combien d'inscriptions ce mois-ci dans votre cdoi ? Et les mois précédents ?

    Les inscriptions sont quasiment nulles maintenant...depuis environ le mois de mars.

    Quelles sont les dettes actuelles des cdoi/croi, en plus de la dette nationale du cnoi ?

    Beaucoup de départements ont fait très attention, ils ont encore de la trésorerie, mais les fonds s'épuisent et nous arrivons maintenant en fin de course, surtout que l'ONI a réclamé des fonds, mettant ainsi certains CDOI et CROI dans l'impossibilité de payer leurs créanciers...L'ONI nous presse de faire les virements, mais, de son coté, n’est pas trop pressé de nous virer les sommes nécessaires pour honorer nos loyers.

    Est-il vrai que certains présidents de cdoi/croi entendent démissionner le jour où les assistantes seront licenciées ?

    Effectivement, mais il n'y aura pas que les présidents : les conseillers également.

    Que pensez-vous de la rébellion interne à l'ordre ?

    Navrant...affligeant...une véritable cour de maternelle...Des adultes ? NON ! Des gens ambitieux, assoiffés de pouvoir et non du bien des infirmiers qu'ils représentent (réflexion souvent entendue par les infirmiers).

    Quelles sont les relations que vous avez avec les salariés et autres dirigeants ordinaux parisiens ?

    Les relations ? Euhhhh...

    Quelles sont les relations que vous entretenez avec les infirmièr(e)s qui viennent, soit de leur plein gré, soit contraint(e)s, s'inscrire à l'ordre ?

    Quand ils viennent d'eux-mêmes, tout se passe en général très bien. S’ils sont forcés, c’est plus difficile. Je prends donc le temps d'expliquer, d'écouter leurs refus de s'inscrire (ce que je comprends), et ils repartent en général satisfaits, pas de l'inscription, mais du temps que je passe, de l’accueil.
    Nous sommes déjà dans une situation difficile et délicate vis à vis de vous, nous n'avons pas toutes les réponses à vos questions, nous sommes dans le flou complet, alors, faute de renseignements, nous essayons d'être aimables et de comprendre votre point de vue.

    Comment voyez-vous votre avenir professionnel à l'ordre ?

    Voilà une excellente question.... Un ordre fantôme...

    Y a- t-il des erreurs, selon le Code du Travail, qui ont été commises par la direction de l'ordre envers ses employé(e)s ?

    afin de préserver leurs droits, la réponse est cachée

    Qui a signé votre contrat de travail ?

    Le président du CDOI

    Combien gagnez vous /mois ?

    Le smic

    Que pensez-vous des salaires des responsables, et autres directeurs de l'ordre infirmier, à presque 7000 euros/brut/mois ?

    Inadmissible quand nous constatons chaque jour leur inutilité.
    Avec la dette que nous avons, c’est tout simplement honteux.
    J'espère simplement (je rêve, je sais) qu'avec la restructuration, ils vont également réviser leurs salaires...Car nous, assistantes, nous aurons triple travail pour certaines, mais aucune augmentation de salaire en vue ... Est-ce juste ?

    POUR CONCLURE :

    J'ai postulé à l'ordre infirmier, croyant naïvement que cette institution serait là pour vous aider, vous donner enfin le droit à une reconnaissance que vous attendiez depuis longtemps...C’EST DU PIPEAU... L'ordre ne sert que l’égo de certains...
    Bref, je suis écœurée de ce que je vois et entends (enfin, le silence lourd et pesant) du harcèlement moral.


    merci à Nicole, dont nous avons changé le prénom pour sa franchise ...


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    gno
    Membre du conseil syndical

    Sagittaire Messages : 697
    Date d'inscription : 24/11/2010
    Age : 61
    Localisation : Seine et Marne

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par gno le Sam 5 Nov 2011 - 14:43

    On voit bien ici le manque de qualités managériales des onistes : se sont des chefaillons
    la différence entre manager et chef ?
    le manager:
    A une vision et prend des risques pour la réaliser.
    Face aux problèmes, cherche des solutions.
    Félicite en public et recadre en privé.
    Est le mentor d'une communauté qu'il connaît et qui le soutient.
    Tout le monde est inspiré par le manager et voudrait être lui
    Fait aussi le sale boulot et montre l'exemple
    Crée des processus en cohérence avec le quotidien des agents.
    Protège ses agents quoi qu'il arrive
    Le chef:
    Ne sait pas où il va et cherche des parapluies pour se couvrir.
    Face aux problèmes, cherche des coupables.
    Humilie en public et ne remercie jamais.
    Est le patriarche d'une foule qu'il divise, qu'il ne connaît pas et dont il est détesté.
    Tout le monde veut quitter le service du chef et ne jamais devenir comme lui.
    Se débarrasse de tout ce qu'il n'a jamais voulu faire.
    Mise tout sur des individus bien identifiés afin de garder des zones de pouvoir obscures.
    Fusille tout le monde à n'importe quelle occasion.


    _________________




    Invité
    Invité

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par Invité le Sam 5 Nov 2011 - 16:34


    excel

    ben doit y avoir plus de chefs que de managers ...

    infirmierencolere

    Messages : 689
    Date d'inscription : 05/06/2011

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par infirmierencolere le Sam 5 Nov 2011 - 20:13


    alors on peut dire que seringue est un manager et que borniche est un chef - en plus d'être un XXXXXXXX -

    modération censuré comme sur ide.beurk !

    même si c'est vrai, c'est diffamatoire ...
    avatar
    Renée Papeur

    Capricorne Messages : 310
    Date d'inscription : 30/07/2010
    Age : 49
    Localisation : Eure et Loir

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par Renée Papeur le Sam 5 Nov 2011 - 20:55

    Bien résumé GNO! une fois de plus tu synthétises au plus juste la situation!
    Tu aurais dû faire de l'enseignement!
    avatar
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 55
    Localisation : alsace

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par seringatomik le Sam 5 Nov 2011 - 23:03

    Renée Papeur a écrit:Bien résumé GNO! une fois de plus tu synthétises au plus juste la situation!
    Tu aurais dû faire de l'enseignement!

    et de la recherche ... siffle siffle siffle


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    gno
    Membre du conseil syndical

    Sagittaire Messages : 697
    Date d'inscription : 24/11/2010
    Age : 61
    Localisation : Seine et Marne

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par gno le Dim 6 Nov 2011 - 2:30

    à dire vrai c'est pas de moi, c'était dans un lien que j'avais mis hier ( mais sûre de rien) je crois à propos du "faire plus avec moins"
    je vous mets le lien :
    http://www.lettreducadre.fr/PAR_TPL_IDENTIFIANT/16953/TPL_CODE/TPL_REV_ARTSEC_FICHE/PAG_TITLE/Management+%3A+faire+plus+avec+moins/2116-fiche-article-de-revue.htm
    Ce qui manque dans les 2 définitions c'est quelque chose sur la communication, un manager sait écouter et pas seulement entendre, il discute avec ses collaborateurs; un chef n'écoute que lui vu qu'il a toujours raison puisque les autres ne sont que des sous fifres et des exécutants

    pour l'enseignement , j'en fais au taff et en dehors sur mes RTT (mais toujours sur l'hygiène), j'adore ça parce que j'apprends aussi des autres tous les jours


    _________________



    avatar
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par syndicat RESILIENCE le Lun 7 Nov 2011 - 7:27

    seringuelectrique a écrit:Exclu RESILIENCE :

    Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011



    Que pensez-vous, en tant que salariée, de la situation de l'ordre infirmier aujourd'hui ?

    L'ordre infirmier, actuellement, n'est absolument plus crédible, c'est du grand n'importe quoi : nous avons l'impression, en tant qu'assistantes, d'être complètement lâchées par notre gouvernance et les grosses "têtes pensantes"
    - des questions sans réponses comme la DUP
    - déménagement en vue : OUI, mais : comment ? Quand ? Qui ? Où ?
    - licenciement : Qui ? Quand ?...Rien, pas de réponse, un silence pesant...

    Si l'ordre infirmier est dans une telle situation financière, c'est à cause de qui/quoi ?

    Mauvais départ, trop d'assistantes embauchées alors qu'il n'y avait pas assez de travail (ONI), et assistantes régionales qui, pour certaines, n'ont rien à faire de leurs journées...Des salaires énormes pour certains, les locaux et l'aménagement...beaux certes, mais...beaucoup trop.

    Combien d'inscriptions ce mois-ci dans votre cdoi ? Et les mois précédents ?

    Les inscriptions sont quasiment nulles maintenant...depuis environ le mois de mars.

    Quelles sont les dettes actuelles des cdoi/croi, en plus de la dette nationale du cnoi ?

    Beaucoup de départements ont fait très attention, ils ont encore de la trésorerie, mais les fonds s'épuisent et nous arrivons maintenant en fin de course, surtout que l'ONI a réclamé des fonds, mettant ainsi certains CDOI et CROI dans l'impossibilité de payer leurs créanciers...L'ONI nous presse de faire les virements, mais, de son coté, n’est pas trop pressé de nous virer les sommes nécessaires pour honorer nos loyers.

    Est-il vrai que certains présidents de cdoi/croi entendent démissionner le jour où les assistantes seront licenciées ?

    Effectivement, mais il n'y aura pas que les présidents : les conseillers également.

    Que pensez-vous de la rébellion interne à l'ordre ?

    Navrant...affligeant...une véritable cour de maternelle...Des adultes ? NON ! Des gens ambitieux, assoiffés de pouvoir et non du bien des infirmiers qu'ils représentent (réflexion souvent entendue par les infirmiers).

    Quelles sont les relations que vous avez avec les salariés et autres dirigeants ordinaux parisiens ?

    Les relations ? Euhhhh...

    Quelles sont les relations que vous entretenez avec les infirmièr(e)s qui viennent, soit de leur plein gré, soit contraint(e)s, s'inscrire à l'ordre ?

    Quand ils viennent d'eux-mêmes, tout se passe en général très bien. S’ils sont forcés, c’est plus difficile. Je prends donc le temps d'expliquer, d'écouter leurs refus de s'inscrire (ce que je comprends), et ils repartent en général satisfaits, pas de l'inscription, mais du temps que je passe, de l’accueil.
    Nous sommes déjà dans une situation difficile et délicate vis à vis de vous, nous n'avons pas toutes les réponses à vos questions, nous sommes dans le flou complet, alors, faute de renseignements, nous essayons d'être aimables et de comprendre votre point de vue.

    Comment voyez-vous votre avenir professionnel à l'ordre ?

    Voilà une excellente question.... Un ordre fantôme...

    Y a- t-il des erreurs, selon le Code du Travail, qui ont été commises par la direction de l'ordre envers ses employé(e)s ?

    afin de préserver leurs droits, la réponse est cachée

    Qui a signé votre contrat de travail ?

    Le président du CDOI

    Combien gagnez vous /mois ?

    Le smic

    Que pensez-vous des salaires des responsables, et autres directeurs de l'ordre infirmier, à presque 7000 euros/brut/mois ?

    Inadmissible quand nous constatons chaque jour leur inutilité.
    Avec la dette que nous avons, c’est tout simplement honteux.
    J'espère simplement (je rêve, je sais) qu'avec la restructuration, ils vont également réviser leurs salaires...Car nous, assistantes, nous aurons triple travail pour certaines, mais aucune augmentation de salaire en vue ... Est-ce juste ?

    POUR CONCLURE :

    J'ai postulé à l'ordre infirmier, croyant naïvement que cette institution serait là pour vous aider, vous donner enfin le droit à une reconnaissance que vous attendiez depuis longtemps...C’EST DU PIPEAU... L'ordre ne sert que l’égo de certains...
    Bref, je suis écœurée de ce que je vois et entends (enfin, le silence lourd et pesant) du harcèlement moral.


    merci à Nicole, dont nous avons changé le prénom pour sa franchise ...


    _________________




    snoopette

    Messages : 2531
    Date d'inscription : 31/05/2011

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par snoopette le Lun 7 Nov 2011 - 8:00

    merci a nicole qui a pris des risques et qui mets bien en avant la face cachee!!!!


    _________________


    <br>
    avatar
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 55
    Localisation : alsace

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par seringatomik le Lun 21 Nov 2011 - 19:50

    seringuelectrique a écrit:Exclu RESILIENCE :

    Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011



    Que pensez-vous, en tant que salariée, de la situation de l'ordre infirmier aujourd'hui ?

    L'ordre infirmier, actuellement, n'est absolument plus crédible, c'est du grand n'importe quoi : nous avons l'impression, en tant qu'assistantes, d'être complètement lâchées par notre gouvernance et les grosses "têtes pensantes"
    - des questions sans réponses comme la DUP
    - déménagement en vue : OUI, mais : comment ? Quand ? Qui ? Où ?
    - licenciement : Qui ? Quand ?...Rien, pas de réponse, un silence pesant...

    Si l'ordre infirmier est dans une telle situation financière, c'est à cause de qui/quoi ?

    Mauvais départ, trop d'assistantes embauchées alors qu'il n'y avait pas assez de travail (ONI), et assistantes régionales qui, pour certaines, n'ont rien à faire de leurs journées...Des salaires énormes pour certains, les locaux et l'aménagement...beaux certes, mais...beaucoup trop.

    Combien d'inscriptions ce mois-ci dans votre cdoi ? Et les mois précédents ?

    Les inscriptions sont quasiment nulles maintenant...depuis environ le mois de mars.

    Quelles sont les dettes actuelles des cdoi/croi, en plus de la dette nationale du cnoi ?

    Beaucoup de départements ont fait très attention, ils ont encore de la trésorerie, mais les fonds s'épuisent et nous arrivons maintenant en fin de course, surtout que l'ONI a réclamé des fonds, mettant ainsi certains CDOI et CROI dans l'impossibilité de payer leurs créanciers...L'ONI nous presse de faire les virements, mais, de son coté, n’est pas trop pressé de nous virer les sommes nécessaires pour honorer nos loyers.

    Est-il vrai que certains présidents de cdoi/croi entendent démissionner le jour où les assistantes seront licenciées ?

    Effectivement, mais il n'y aura pas que les présidents : les conseillers également.

    Que pensez-vous de la rébellion interne à l'ordre ?

    Navrant...affligeant...une véritable cour de maternelle...Des adultes ? NON ! Des gens ambitieux, assoiffés de pouvoir et non du bien des infirmiers qu'ils représentent (réflexion souvent entendue par les infirmiers).

    Quelles sont les relations que vous avez avec les salariés et autres dirigeants ordinaux parisiens ?

    Les relations ? Euhhhh...

    Quelles sont les relations que vous entretenez avec les infirmièr(e)s qui viennent, soit de leur plein gré, soit contraint(e)s, s'inscrire à l'ordre ?

    Quand ils viennent d'eux-mêmes, tout se passe en général très bien. S’ils sont forcés, c’est plus difficile. Je prends donc le temps d'expliquer, d'écouter leurs refus de s'inscrire (ce que je comprends), et ils repartent en général satisfaits, pas de l'inscription, mais du temps que je passe, de l’accueil.
    Nous sommes déjà dans une situation difficile et délicate vis à vis de vous, nous n'avons pas toutes les réponses à vos questions, nous sommes dans le flou complet, alors, faute de renseignements, nous essayons d'être aimables et de comprendre votre point de vue.

    Comment voyez-vous votre avenir professionnel à l'ordre ?

    Voilà une excellente question.... Un ordre fantôme...

    Y a- t-il des erreurs, selon le Code du Travail, qui ont été commises par la direction de l'ordre envers ses employé(e)s ?

    afin de préserver leurs droits, la réponse est cachée

    Qui a signé votre contrat de travail ?

    Le président du CDOI

    Combien gagnez vous /mois ?

    Le smic

    Que pensez-vous des salaires des responsables, et autres directeurs de l'ordre infirmier, à presque 7000 euros/brut/mois ?

    Inadmissible quand nous constatons chaque jour leur inutilité.
    Avec la dette que nous avons, c’est tout simplement honteux.
    J'espère simplement (je rêve, je sais) qu'avec la restructuration, ils vont également réviser leurs salaires...Car nous, assistantes, nous aurons triple travail pour certaines, mais aucune augmentation de salaire en vue ... Est-ce juste ?

    POUR CONCLURE :

    J'ai postulé à l'ordre infirmier, croyant naïvement que cette institution serait là pour vous aider, vous donner enfin le droit à une reconnaissance que vous attendiez depuis longtemps...C’EST DU PIPEAU... L'ordre ne sert que l’égo de certains...
    Bref, je suis écœurée de ce que je vois et entends (enfin, le silence lourd et pesant) du harcèlement moral.


    merci à Nicole, dont nous avons changé le prénom pour sa franchise ...


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais

    Contenu sponsorisé

    Re: Exclu RESILIENCE : Interview téléphonique d’une assistante de l’oni – 04 novembre 2011

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Juil 2018 - 11:05