Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    les retraites de la Fonction Publique dans le collimateur

    avatar
    Puer Fetard

    Messages : 29
    Date d'inscription : 24/10/2010

    les retraites de la Fonction Publique dans le collimateur Empty les retraites de la Fonction Publique dans le collimateur

    Message par Puer Fetard le Mer 16 Déc 2015 - 13:15

    J'entends ce matin sur E1 dans l'émission de Morandini, une représentante de gauche essayer de défendre les retraites de la FP, et les petits retraités en général, le débat étant d'apprécier le niveau de vie des retraités//actifs...

    Bien entendu maintenant que ces messieurs dames de la gauche et de la droite réunis, rabatteurs électoraux compris sont confortés dans leurs petites places bien chaudes, ils commencent à s'attaquer à ce que pourrait recouvrir les prochaines réformes, évidemment les fonctionnaires et retraités sont en première ligne.

    une représentante du Front de Gauche, ces élus qui peu ou prou finissent toujours par bosser avec ceux qu'ils critiquent à longueur d'année, défend péniblement la cause, notre cause (enfin certains ici...)

    Sauf que personne dans ces débats s'ils se souviennent toujours que le calcul de la pension se fait effectivement par rapport aux 6 derniers mois d'exercice vs 25 ans dans le privé, ces gens-là y compris nos défenseurs théoriques sont incapables de se souvenir pourquoi ce pseudo avantage existe.

    Il faudrait que les fonctionnaires défendent eux mêmes leur beefsteak ou que leurs représentants, politiques comme syndicaux se recyclent sérieusement, car la raison est pourtant simple et logique.

    La pension est calculée sur les 6 derniers mois car le salaire à qualification égale est inférieur à un poste dans le privé. (IADE début en privé = fin de carrière dans la FPH). Ce qui fait qu'un agent de la FPH est correctement payé qu'en fin de carrière, pour parler plus simple, il est sous rémunéré pendant le gros du temps, c'est à dire au prix d'un long déroulement de carrière,  la pension est donc calculée quand c'est le moins désavantageux pour l'agent en étant enfin payé en rapport avec ses missions!

    Imaginez ce que vous auriez IA, IDE avec un calcul sur les derniers 25 ans dans le public, au bout de 42 ans et 30 ans!

    Une misère!

    Sans compter qu'il existe des quotas ou sélection pour les accessions aux derniers échelons.

    Donc si ces messieurs dames commencent à renifler du côté de nos pensions pour les aligner avec le privé, il existe une parade:

    Exiger d'être payés dès l'embauche à hauteur des missions qui nous incombent, point barre!

    Voilà si quelqu'un peut se faire le porte voix de cette remarque, parce qu'on va finir par morfler un de ces 4...

      La date/heure actuelle est Dim 18 Aoû 2019 - 7:37