Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit !


    necronomicon
    Modérateur

    Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010

     Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit ! - Page 2 Empty Re: Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit !

    Message par necronomicon le Ven 14 Aoû 2015 - 7:06

    furiousnurse a écrit:Ceci dit Touba à eu la légion  d'honneur  !
    Pour services rendus à la nation ?
    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

     Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit ! - Page 2 Empty Re: Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit !

    Message par syndicat RESILIENCE le Sam 15 Aoû 2015 - 8:50

    Siège social : 7, rue Godot-de-Mauroy – 75009 PARIS – Tél. : 01 47 42 94 13 – Fax : 01 47 42 90 82

    Internet : http://www.fni.fr – E-mail : fni@fni.fr

    Siret : 302 999 024 000 11

    Paris, le 14 Août 2015

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Coup de chaleur, au plein cœur de l’été le SNIIL signe un accord fantôme avec la FNEHAD !

    L'expérimentation de l'accord de coopération entre HAD et infirmiers libéraux officialisée par un relevé de décisions pris contre l’avis de la FNI a récemment provoqué une levée de boucliers dans la profession.

    Dans son communiqué de presse du 6 août 2015, le SNIIL tente d’inverser la vapeur en accusant la FNI de tous les maux, mensonges, désinformation et même diffamation. Le syndicat précise « En effet, contrairement à ce que la FNI affirme, le SNIIL n’a pas validé ou signé un quelconque accord de coopération entre HAD et infirmières libérales. Et surtout pas celui que la FNEHAD souhaiterait mettre en place… ». Le SNIIL, peu avare de contradiction ose même aller plus loin dans son communiqué et « recommande d’ailleurs aux infirmières libérales de rester extrêmement vigilantes face à des HAD qui ne manqueront pas de chercher à l’imposer de façon locale : et de ne pas accepter ce contrat en l’état… ». Pourtant les faits sont têtus et Mme TOUBA risque bien de se prendre les pieds dans le tapis en conseillant aux IDEL d’être vigilantes et de refuser un projet de contrat qu’elle a bel et bien cautionné en donnant son accord à un relevé de décisions par mail le 27 juillet 2015 en ces termes : «Le Sniil donne son accord pour signer le relevé de décisions cité. Il aimerait que soit fixé rapidement la première réunion de l'observatoire fin septembre »….dont acte, passée la canicule, les IDEL apprécieront le degré de fiabilité du SNIIL !

    En échos aux justifications douteuses du SNIIL, la patronne de la FNEHAD, Elisabeth Hubert enfonce le clou dans une interview publiée le 12 aout dans HOSPIMEDIA pour fustiger les syndicats non signataires dont la FNI tout en réduisant leur opposition à son projet de contrat de collaboration et de plafonnement des honoraires des IDEL à une manœuvre électorale.

    Là encore tout est dit et son contraire à grand renfort de pirouettes sémantiques pour qualifier cette volonté partagée de plafonnement journalier à 120€ : « Nous n'avons jamais voulu plafonner les honoraires des infirmiers libéraux. Par contre, nous avons instauré une borne haute »….à 120€!

    Forte de la caution syndicale du SNIIL, la Présidente de la FNEHAD insiste sur les contraintes qu’elle entend imposer aux IDEL via cette expérimentation (borne haute, traçabilité, permanence des soins la nuit…), tout en réduisant à quelques exceptions, en fonction du bon vouloir des établissements d’HAD, le paiement des Majorations de Coordination Infirmières inscrite à la NGAP, rappelons-le, uniquement pour les pansements complexes et les soins palliatifs. Affirmer, comme le fait Elisabeth Hubert dans le cadre de soins palliatifs et d’accompagnement en fin de vie que « sur le terrain, la coordination libérale reste rare » constitue une négation, dans cette situation, du rôle quotidien des IDEL dans la coordination clinique d’appui au chevet des patients en lien avec la coordination plus administrative réalisée par quatre établissements d’HAD sur cinq.

    Fédération Nationale des Infirmiers

    Forte de la position hégémonique qu’elle se donne, la FNEHAD a su surfer sur la restauration des avantages sociaux des libéraux pour leur activité en structures introduite par la loi Fourcade pour dénoncer fin 2014 l’accord passé avec les quatre syndicats représentatifs qui permettait de ne pas appliquer la dégressivité des actes prévue dans la nomenclature, à titre compensatif. Par contre, elle omet au passage de préciser que la restauration de cet avantage acquis est le résultat d’une longue collaboration entre la FNI et la FEHAP qui a conduit à amender la loi avec le soutien d’Isabelle Vasseur, infirmière, ex députée de l’Aisne.

    Dans un tel contexte, la FNI émet toutes les réserves sur la pertinence et l’opérationnalité du « cahier de doléances » que la FNEHAD prévoit de mettre en ligne pour faire bonne mesure, notamment sur le site du SNIIL.

    Soucieuse de favoriser une collaboration effective des IDEL avec les établissements d’HAD sur la base d’un accord équilibré et de portée plus globale qui reste à définir, la FNI appelle de ses vœux l’ouverture d’une concertation réunissant enfin l’ensemble des parties prenantes. Si la légitimité de la FNEHAD n’est pas contestable, il n’en demeure pas moins que 65% des prises en charges en HAD sont réalisées dans des établissements publics ou associatifs à but non lucratifs qui échappent à l’autorité d’Elisabeth Hubert.

    Ne serait-il pas souhaitable dans un tel contexte d’ouvrir une large négociation en y associant la FHF et la FEHAP ? Y compris pour définir les cadres de prise en charge et les critères d’inclusion des patients relevant des SSIAD et de l'HAD, structures qui ne doivent pas se substituer, en dehors de tout contrôle par l’assurance maladie, aux prises en charges par le secteur libéral dans les nombreuses situations qui le permettent et à moindre coût pour la collectivité.

    Contact presse

    Fédération Nationale des Infirmiers

    01 47 42 94 13


    _________________



    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

     Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit ! - Page 2 Empty Re: Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit !

    Message par syndicat RESILIENCE le Sam 15 Aoû 2015 - 8:52

    Intervention des infirmiers libéraux en HAD: la FNI réclame une négociation n'associant pas uniquement la Fnehad

    PARIS, 14 août 2015 (APM) - La Fédération nationale des infirmiers (FNI) réclame, dans un communiqué vendredi, une "large négociation" sur l'intervention des infirmiers libéraux dans le cadre de l'hospitalisation à domicile (HAD), associant non seulement la Fédération nationale des établissements d'HAD (Fnehad), mais aussi la Fédération hospitalière de France (FHF) et la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne privés à but non lucratif (Fehap).

    La FNI a protesté début août contre un contrat-type destiné à régir les relations entre les établissements d'HAD et les infirmiers libéraux, élaboré par la Fnehad.

    Aucun des quatre syndicats d'infirmiers libéraux n'a souhaité l'approuver en l'état fin juillet, mais la Fnehad l'a diffusé à ses adhérents, qui peuvent désormais, s'ils le souhaitent, le proposer aux infirmiers.

    La FNI a notamment critiqué les clauses du contrat qui visent à modérer le montant des actes facturés par un infirmier lors d'une même séance réalisée pour le compte d'un établissement d'HAD (cf APM NC7NQTFO8).

    Dans son communiqué de vendredi, le syndicat réitère ses arguments et conteste ceux avancés par la Fnehad pour expliquer la mise en place du nouveau contrat. La présidente de la Fnehad, Elisabeth Hubert, avait expliqué à l'APM la semaine dernière que l'accord-cadre de 2008 entre sa fédération et les syndicats d'infirmiers libéraux était devenu obsolète, en raison d'évolutions de la réglementation et de la rémunération des professionnels.

    "Forte de la position hégémonique qu'elle se donne, la Fnehad a su surfer sur la restauration des avantages sociaux des libéraux pour leur activité en structures introduite par la loi Fourcade" du 10 août 2011 et utiliser cet argument "pour dénoncer fin 2014 l'accord" de 2008, commente la FNI.

    "Elle omet au passage de préciser que la restauration de cet avantage acquis est le résultat d'une longue collaboration entre la FNI et la Fehap [...] qui a conduit à amender la loi avec le soutien d'Isabelle Vasseur, infirmière, ex-députée [UMP] de l'Aisne", rappelle le syndicat.

    Il réaffirme ses "réserves sur la pertinence et l'opérationnalité" de l'observatoire sur l'application du contrat-type que la Fnehad va mettre en place avec deux syndicats, le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil) et l'Organisation nationale des syndicats d'infirmiers libéraux (Onsil).

    Se disant "soucieuse de favoriser une collaboration effective des [infirmiers libéraux] avec les établissements d'HAD sur la base d'un accord équilibré et de portée plus globale qui reste à définir", la FNI "appelle de ses voeux l'ouverture d'une concertation réunissant enfin l'ensemble des parties prenantes".

    "Si la légitimité de la Fnehad n'est pas contestable, il n'en demeure pas moins que 65% des prises en charge en HAD sont réalisées dans des établissements publics ou associatifs à but non lucratif qui échappent à l'autorité d'Elisabeth Hubert", ironise-t-elle.

    La FNI propose donc "d'ouvrir une large négociation en y associant la FHF et la Fehap".

    Ce serait également l'occasion de "définir les cadres de prise en charge et les critères d'inclusion des patients relevant des Ssiad [services de soins infirmiers à domicile] et de l'HAD", plaide le syndicat. Il plaide pour que ces structures ne se substituent pas aux professionnels libéraux dans les "nombreuses" situations où ces derniers peuvent intervenir auprès du patient "à moindre coût pour la collectivité".

    nc/ab/APM polsan
    redaction@apmnews.com

    NC5NT2TUJ 14/08/2015 17:33 ACTU



    ©1989-2015 APM International.


    _________________



    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

     Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit ! - Page 2 Empty Re: Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit !

    Message par syndicat RESILIENCE le Sam 15 Aoû 2015 - 14:21

    Touba toujours aussi attaquée sur son site @ :

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    ce qui est édifiant sur les méthodes syndicales, c'est que personne n'est au courant de ce qui se trame dans les fameux cabinets ultras sécurisés.
    Ca relève de la perfidie dictatoriale syndicale.
    On signe, et on prévient après.

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    ce syndicat en particulier !!!! l'avis de la base ils s'en foutent. Ils pensent peut être avoir la science infuse ?

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    Eh oui....la base semble trop vulgum pecus pour être tenue des agissements autrement qu'a posteriori.
    Une fois qu'on a fait nos conneries, on vous en avertit !!

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    puisqu'ils sont tous si mauvais, qu'attendez vous pour créer votre propre syndicat ?
    Les syndicats en place ne vous écoutent pas, font ce qu'ils veulent, sont complètement à l'Ouest, mais qu’attendez vous ?
    peut être que tout simplement vous n'auriez plus de défouloir ?
    Trop d'investissement personnel ?
    plus simple de critiquer ?
    etc.
    pourquoi n'agissez vous pas ?
    ce ne sont que des questions, à vous de voir si vous répondez et de quelle manière.

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    ils ne répondront pas les lolotte et compagnie; bien trop lâches, on se demande ce qu'ils font sur un site syndical ? ils doivent être malheureux dans leur vie , alors ils viennent ici se défouler . bien planqués ;

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    Bizarre ce que vous dites tous les deux.
    Ca me rappelle une vieille histoire d'un gros boutonneux qui disait " Moi Président...."
    Comme quoi faut jamais gober toutes les conneries qui viennent d'en haut.
    On voit où ça nous a mené.


    _________________



    Solange Granier
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

     Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit ! - Page 2 Empty Re: Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit !

    Message par Solange Granier le Sam 15 Aoû 2015 - 14:40

    syndicat RESILIENCE a écrit:Touba toujours aussi attaquée sur son site @ :

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    ce qui est édifiant sur les méthodes syndicales, c'est que personne n'est au courant de ce qui se trame dans les fameux cabinets ultras sécurisés.
    Ca relève de la perfidie dictatoriale syndicale.
    On signe, et on prévient après.

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    ce syndicat en particulier !!!! l'avis de la base ils s'en foutent. Ils pensent peut être avoir la science infuse ?

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    Eh oui....la base semble trop vulgum pecus pour être tenue des agissements autrement qu'a posteriori.
    Une fois qu'on a fait nos conneries, on vous en avertit !!

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    puisqu'ils sont tous si mauvais, qu'attendez vous pour créer votre propre syndicat ?
    Les syndicats en place ne vous écoutent pas, font ce qu'ils veulent, sont complètement à l'Ouest, mais qu’attendez vous ?
    peut être que tout simplement vous n'auriez plus de défouloir ?
    Trop d'investissement personnel ?
    plus simple de critiquer ?
    etc.
    pourquoi n'agissez vous pas ?
    ce ne sont que des questions, à vous de voir si vous répondez et de quelle manière.

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    ils ne répondront pas les lolotte et compagnie; bien trop lâches, on se demande ce qu'ils font sur un site syndical ? ils doivent être malheureux dans leur vie , alors ils viennent ici se défouler . bien planqués ;

    http://www.sniil.fr/index.php/forum-article/26-pour-nos-adherents/espace-adherents/462-forum1

    Bizarre ce que vous dites tous les deux.
    Ca me rappelle une vieille histoire d'un gros boutonneux qui disait " Moi Président...."
    Comme quoi faut jamais gober toutes les conneries qui viennent d'en haut.
    On voit où ça nous a mené.

    La colère provoquée par le comportement du sniil et attisée par son frère ennemi la fni ne va pas en faiblissant, bien au contraire, comme le montre ce relevé de messages sur le site du snill de ce matin.
    "Ca relève de la perfidie dictatoriale syndicale. On signe, et on prévient après. "
    On ne peut en effet que regretter la politique du fait accompli. Le problème est que Touba et associées font de même dans leurs responsabilités ordinale, syndicale, aux urps et pour Touba en plus à la carpimko. Autant de bêtises cumulées sur une seule personne, çà interroge. Un peu comme pour les autres cumulards qui ne vivent que pour faire notre bien à notre place mais sans jamais mettre les mains dans la merde. Suivez mon regard.
    avatar
    lesinfirmières

    Messages : 574
    Date d'inscription : 01/01/2013

     Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit ! - Page 2 Empty Re: Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit !

    Message par lesinfirmières le Dim 16 Aoû 2015 - 8:47

    Ce sujet fait débat un peu partout mais on constate - malgré tout - une certaine atonie, pour ne pas écrire léthargie, de la pat des principales intéressées.
    Effet mois d'août ou réelle dépression professionnelle ?

    www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere

    Contenu sponsorisé

     Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit ! - Page 2 Empty Re: Coopération avec l’HAD : Honte pour les organisations d’infirmières libérales, un de leurs syndicats les trahit !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 22 Aoû 2019 - 17:10