Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    RESILIENCE communique : jardiniers, cuisiniers, institutrices retraitées ou encore tapissiers décorateurs, la profession infirmière est ouverte à tous !

    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

    RESILIENCE communique : jardiniers, cuisiniers, institutrices retraitées ou encore tapissiers décorateurs, la profession infirmière est ouverte à tous ! Empty RESILIENCE communique : jardiniers, cuisiniers, institutrices retraitées ou encore tapissiers décorateurs, la profession infirmière est ouverte à tous !

    Message par syndicat RESILIENCE le Jeu 23 Avr 2015 - 15:38

    RESILIENCE communique : jardiniers, cuisiniers, institutrices retraitées ou encore tapissiers décorateurs, la profession infirmière est ouverte à tous !


    Le mardi 14 avril 2015, en séance plénière, l’Assemblée Nationale votait la Loi Santé dans un hémicycle plein ou presque. Par la même, les députés supprimaient, en première lecture l’ordre infirmier toujours rejeté par plus de 80% des infirmières, huit ans après sa promulgation au Journal Officiel de la République. Quatre jours avant, les pro ordre devenaient hystériques en apprenant que les députés avaient voté en pleine nuit, un amendement 517 visant à supprimer l’ordre infirmier. Depuis, ce ne sont que mensonges, invectives et autres noms d’oiseaux, le secrétaire général de l’ordre infirmier qualifiant les députés de « pieds nickelés », d’autres ordinaux énonçant des arguments « fallacieux », les autres ordres décrétant la mobilisation générale face à une possible épidémie pouvant les condamner à la même sentence, les forces occultes financières assurant la logistique ayant beaucoup à perdre ! Les élus, informés, apprécieront et sauront se souvenir. Les professionnelles infirmières devenant du coup dangereuses pour les soins et incompétentes auprès de la population, elles apprécieront et se souviendront !

    La navette parlementaire transportant cette loi au Sénat pour une seconde lecture lors de laquelle il ne fait aucun doute que le texte sera abondamment amendé, les pro ordre ayant annoncé avoir reçu des assurances et même des certitudes sur la bonne volonté de la Haute Assemblée à leur égard. Cette même droite qui a sauvé, in extrémis à deux reprises, l’ordre infirmier en juillet et novembre 2011 d’une mort annoncée. Jamais deux sans trois ?

    Aussi maladroitement que les pro ordre, certains contre, plus ou moins assidus et motivés se prennent soudain à rêver pour pouvoir revendiquer la mère des batailles, la victoire qui leur reviendra de droit syndical, et, pour ce faire, dérapent honteusement et minablement en adressant maladroitement à leurs adhérents cuisiniers, routiers et jardiniers, entre autres, la consigne de noyer de courriels les sénateurs pour soutenir la démarche abrogative des infirmières. Sautant sur cette bavure syndicale inespérée de la CFDT Santé Sociaux, les dépités ordinaux en font leurs choux gras, désinformant abusivement et honteusement sur les réseaux sociaux saturés. Discrédit assuré !!!

    RESILIENCE condamne sans réserve aucune ce procédé douteux qui jette le discrédit sur les actions des autres syndicats et sur les infirmières opposantes qui sont, malgré tout, toujours motivées à en découdre face à l’honni oni, y compris « au nom d’une accommodation syndicale de la vérité ».  

    RESILIENCE rappelle, quand même, que les dits pro ordre infirmier ne sont pas en reste et ont, en leur temps, eu recours à des méthodes peu scrupuleuses en demandant, par exemple, à leur maman institutrice en retraite et autre cousine tapissière décoratrice d’usurper la qualité professionnelle infirmière – bulletin d’inscription et chèque à l’appui - à des fins peu avouables. Procédés ayant déclenché trois plaintes toujours en cours contre, entre autre, un président départemental infirmier récidiviste.

    Toute cette pagaille et ce gâchis ne trouvent leurs existences que dans la survie de l’ordre infirmier qu’il faut impérativement sauver comme le fût en son temps « le soldat Ryan ». A la différence près que le soldat était le dernier des frères à rester en vie. L’ordre infirmier sera le premier des « ordres frères » à tomber sous le feu contrordinal que - jamais - nous ne cesserons jusqu’à abrogation.

    RESILIENCE – 20 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg.
    Fichiers joints
    RESILIENCE communique : jardiniers, cuisiniers, institutrices retraitées ou encore tapissiers décorateurs, la profession infirmière est ouverte à tous ! Attachmentcfdt.docx
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (27 Ko) Téléchargé 1 fois


    _________________



    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

    RESILIENCE communique : jardiniers, cuisiniers, institutrices retraitées ou encore tapissiers décorateurs, la profession infirmière est ouverte à tous ! Empty Re: RESILIENCE communique : jardiniers, cuisiniers, institutrices retraitées ou encore tapissiers décorateurs, la profession infirmière est ouverte à tous !

    Message par syndicat RESILIENCE le Dim 10 Mai 2015 - 9:03

    RESILIENCE communique : jardiniers, cuisiniers, institutrices retraitées ou encore tapissiers décorateurs, la profession infirmière est ouverte à tous !


    Le mardi 14 avril 2015, en séance plénière, l’Assemblée Nationale votait la Loi Santé dans un hémicycle plein ou presque. Par la même, les députés supprimaient, en première lecture l’ordre infirmier toujours rejeté par plus de 80% des infirmières, huit ans après sa promulgation au Journal Officiel de la République. Quatre jours avant, les pro ordre devenaient hystériques en apprenant que les députés avaient voté en pleine nuit, un amendement 517 visant à supprimer l’ordre infirmier. Depuis, ce ne sont que mensonges, invectives et autres noms d’oiseaux, le secrétaire général de l’ordre infirmier qualifiant les députés de « pieds nickelés », d’autres ordinaux énonçant des arguments « fallacieux », les autres ordres décrétant la mobilisation générale face à une possible épidémie pouvant les condamner à la même sentence, les forces occultes financières assurant la logistique ayant beaucoup à perdre ! Les élus, informés, apprécieront et sauront se souvenir. Les professionnelles infirmières devenant du coup dangereuses pour les soins et incompétentes auprès de la population, elles apprécieront et se souviendront !

    La navette parlementaire transportant cette loi au Sénat pour une seconde lecture lors de laquelle il ne fait aucun doute que le texte sera abondamment amendé, les pro ordre ayant annoncé avoir reçu des assurances et même des certitudes sur la bonne volonté de la Haute Assemblée à leur égard. Cette même droite qui a sauvé, in extrémis à deux reprises, l’ordre infirmier en juillet et novembre 2011 d’une mort annoncée. Jamais deux sans trois ?

    Aussi maladroitement que les pro ordre, certains contre, plus ou moins assidus et motivés se prennent soudain à rêver pour pouvoir revendiquer la mère des batailles, la victoire qui leur reviendra de droit syndical, et, pour ce faire, dérapent honteusement et minablement en adressant maladroitement à leurs adhérents cuisiniers, routiers et jardiniers, entre autres, la consigne de noyer de courriels les sénateurs pour soutenir la démarche abrogative des infirmières. Sautant sur cette bavure syndicale inespérée de la CFDT Santé Sociaux, les dépités ordinaux en font leurs choux gras, désinformant abusivement et honteusement sur les réseaux sociaux saturés. Discrédit assuré !!!

    RESILIENCE condamne sans réserve aucune ce procédé douteux qui jette le discrédit sur les actions des autres syndicats et sur les infirmières opposantes qui sont, malgré tout, toujours motivées à en découdre face à l’honni oni, y compris « au nom d’une accommodation syndicale de la vérité ».

    RESILIENCE rappelle, quand même, que les dits pro ordre infirmier ne sont pas en reste et ont, en leur temps, eu recours à des méthodes peu scrupuleuses en demandant, par exemple, à leur maman institutrice en retraite et autre cousine tapissière décoratrice d’usurper la qualité professionnelle infirmière – bulletin d’inscription et chèque à l’appui - à des fins peu avouables. Procédés ayant déclenché trois plaintes toujours en cours contre, entre autre, un président départemental infirmier récidiviste.

    Toute cette pagaille et ce gâchis ne trouvent leurs existences que dans la survie de l’ordre infirmier qu’il faut impérativement sauver comme le fût en son temps « le soldat Ryan ». A la différence près que le soldat était le dernier des frères à rester en vie. L’ordre infirmier sera le premier des « ordres frères » à tomber sous le feu contrordinal que - jamais - nous ne cesserons jusqu’à abrogation.

    RESILIENCE – 20 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg.


    _________________




      La date/heure actuelle est Mar 20 Aoû 2019 - 15:03