Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens.

    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

    Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens. Empty Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens.

    Message par syndicat RESILIENCE le Mer 18 Fév 2015 - 14:14

    Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens.


    Strasbourg, le 18 février 2015.

    Madame, monsieur, cher collègue soignant,

    nous vous adressons ces quelques lignes suite à diverses réactions pharmaciennes et infirmières, publiées un peu partout sur des forums infirmiers ou médicaux, notamment sur le site @ du JIM, au sujet d'une enquête diffusée par le président de l'ordre infirmier et relative à la vaccination par des pharmaciens. Enquête reçue ce matin par courriel et intitulée : « 91% des infirmiers sont opposés à la vaccination par des pharmaciens d'officine ».

    La première remarque que nous ferons à ce sujet est que la profession infirmière est très majoritairement constituée de femmes, ce que semblent trop souvent oublier messieurs Borniche et Mameri. Il est navrant de constater que des femmes ne sont pas représentées aux postes clefs et notamment à la tête de cet ordre que nous combattons.

    La deuxième remarque que nous soumettons à votre appréciation est que cette enquête est faussée par le fait que le questionnaire a été adressé, en première intention, aux seules adhérentes à l'ordre infirmier mais que, comme d'habitude, elle a très vite été diffusée par des adhérentes à des non inscrites qui se sont empressées d'y répondre. De surcroît, il était possible de répondre plusieurs fois, enquête donc biaisée car non sécurisée.  

    Troisièmement, le résultat de cette enquête est intitulé : « 91% des infirmiers ». Vous n'êtes pas sans savoir, madame, monsieur, que l'ordre infirmier est loin de représenter la profession infirmière puisqu'à ce jour, plus de 80% des infirmières en activité ne sont, heureusement, pas inscrites au tableau.

    L'ordre infirmier, très loin de faire l'unanimité, ne peut donc se prévaloir de représenter toutes les infirmières et d'agir en leur nom.

    Les réactions, parfois virulentes, diffusées sur les forums infirmiers et autres à l'encontre des autres professionnels de la Santé, dont les pharmaciens, ne sont pas représentatives de l'état d'esprit de toute la profession infirmière mais issues principalement du secteur d'activité libéral. La profession infirmière, contrairement à l'ensemble des autres professions de santé est constituée de plus de 75% de salariées qui ont des préoccupations bien éloignées de celles de leurs collègues libérales. Messieurs Borniche, président, et Mameri, secrétaire général, sont d'ailleurs en exercice salarié dans la fonction publique hospitalière.

    Depuis plusieurs années, nous constatons que les pouvoirs publics, tous partis politiques confondus, ont pris l'habitude de redistribuer la manne financière, non extensible de surcroît en période de disette, constituée par le budget de la Santé. Comme leurs collègues salariées des secteurs public et privé, les infirmières libérales sont donc victimes des politiques visant essentiellement à réduire les déficits, au mépris de la qualité et de la sécurité des soins. Nous ne doutons pas un seul instant que les pharmaciennes soient soumises aux mêmes restrictions. Il en résulte ainsi que la part redistribuée à l'ensemble des professionnels libéraux est donc considérablement en baisse et que l'ensemble de ces pharmaciens, infirmières et autres soignants se disputent « un gâteau moins appétissant et surtout moins gros ».

    Les pouvoirs publics ayant bien pris soin de diviser pour mieux contrôler les professions de la Santé en « prenant à Pierre pour donner à Paul tout en ménageant les susceptibilités de Ginette ». Ainsi, après l'épisode des AVK, nous sommes aujourd'hui « en plein drame » de la possible vaccination par des pharmaciens après celui de la préparation des piluliers par des infirmières, etc …

    Madame, monsieur, nous sommes résolument opposés aux ordres professionnels car éloignés de la réalité soignante du terrain, ils ne sont pas représentatifs. Nous sommes aussi opposés aux ordres professionnels car, le service rendu aux inscrits sous la contrainte de la Loi est très médiocre, notamment celui de l'ordre infirmier qui, en huit années d'existence, n'est l'auteur que d'un minable code de déontologie non publié – heureusement – au Journal Officiel, vulgaire copié collé d'un autre code, à la navrante pauvreté intellectuelle. Nous sommes toujours et encore plus opposés aux ordres professionnels car ils disposent et cumulent des pouvoirs extraordinaires qui nous semblent bien incompatibles avec l'esprit de notre Constitution et de la séparation des pouvoirs, si chère au Marquis de Montesquieu.

    Le syndicat national infirmier RESILIENCE que j'ai l'honneur d'animer n'a eu de cesse, depuis maintenant cinq années, d'informer les infirmières sur les dysfonctionnements graves et opaques de cet ordre infirmier qui a été, en septembre 2011, remis « clefs en main » au président de la banque à laquelle l'ordre infirmier est toujours surendetté, suite au rocambolesque épisode de la cessation de paiement de fin juillet 2011 et de l'envoi d'un fax à l'Elysée, en pleine nuit. Signe supplémentaire que l'ordre infirmier est plus que jamais lié à la volonté politique du moment.

    Mettant en avant ses pouvoirs de police et uniquement préoccupé par la récupération de ses très nombreuses cotisations impayées, l'ordre infirmier passe son temps à dénigrer – en surfant sur les vagues médiatiques nauséabondes – les infirmières mises à l'index en premières pages de la presse.

    Madame, monsieur, cher(e) collègue, les infirmières ne sont pas opposées aux pharmaciennes et les prises de positions ordinales infirmières ne sont pas le reflet de la pensée infirmière, de celle qui est au chevet des patients. Les positionnements bêtes et malheureux des dirigeants ordinaux infirmiers n'ont de motivation que leur volonté surdimensionnée et aveugle à se maintenir en place contre la volonté des infirmières.

    Nous vous prions de recevoir, madame, monsieur, nos salutations contre ordinales déterminées et nous vous assurons de notre respect envers la profession pharmacienne.

    Pour le syndicat RESILIENCE
    Hugues Dechilly, secrétaire général,
    infirmier diplômé d'Etat,
    en exercice illégal depuis le 21/12/2006.


    RESILIENCE – 20 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg.
    Fichiers joints
    Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens. Attachmentonpharma.docx
    Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
    (294 Ko) Téléchargé 1 fois


    _________________



    avatar
    snoopette

    Messages : 2531
    Date d'inscription : 31/05/2011

    Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens. Empty Re: Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens.

    Message par snoopette le Mer 18 Fév 2015 - 14:37

    très beau courrier merci!


    _________________


    <br>
    Solange Granier
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens. Empty Re: Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens.

    Message par Solange Granier le Mer 18 Fév 2015 - 15:56

    Excellent (et tellement vrai) !
    avatar
    lesinfirmières

    Messages : 574
    Date d'inscription : 01/01/2013

    Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens. Empty Re: Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens.

    Message par lesinfirmières le Mer 18 Fév 2015 - 17:04

    Même si cela doit faire grincer quelques dents, ce texte est plus vrai que la prose ordinale et ultra corporatiste de l'Oni.
    avatar
    infirmiermasqué

    Messages : 1896
    Date d'inscription : 18/07/2010

    Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens. Empty Re: Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens.

    Message par infirmiermasqué le Mer 18 Fév 2015 - 21:49

    Pour foutre la merde le beurk y a pas mieux !
    Et les sniiliens ne sont pas contents.

    Contenu sponsorisé

    Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens. Empty Re: Lettre ouverte aux pharmaciennes et aux pharmaciens interpellés suite à la diffusion de l'enquête menée par l'ordre infirmier sur la vaccination autorisée aux pharmaciens.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 21 Oct 2019 - 6:21