Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    contrôle des étudiants infirmiers : l ordre infirmier persiste et signe ...

    Partagez
    avatar
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 55
    Localisation : alsace

    contrôle des étudiants infirmiers : l ordre infirmier persiste et signe ...

    Message par seringatomik le Mar 13 Jan 2015 - 14:02

    http://www.ordre-infirmiers.fr/presse/articles/stage-infirmier-de-m-benyettou-a-la-pitie-salpetriere-lordre-des-infirmiers-rappelle-que-la-profession-infirmiere-nest-pas-une-profession-comme-une-autre.html

    Stage infirmier de M. Farid BENYETTOU
    13/01/2015


    Sollicité par les médias après la diffusion de l’information selon laquelle M. Farid Benyettou, l’ex-mentor des frères Kouachi, était étudiant infirmier stagiaire aux urgences de la Pitié-Salpêtrière depuis décembre dernier, l’Ordre national des infirmiers tient à rappeler l’exigence éthique fondamentale de la profession infirmière.



    Le cas de M. Farid Benyettou illustre un problème plus général de fond : celui de l’accès aux études et de l’accès à la profession d’infirmière. Tout le monde peut-il accéder à cette profession ? Ne faut-il pas un contrôle approfondi y compris au moment de l’entrée dans les études ?

    En l’espèce, l’Ordre national des infirmiers n’a à aucun moment été tenu informé, ni par les autorités judiciaires ni par les autorités sanitaires, du projet de l’entrée de M. Benyettou dans les études infirmières.

    C’est donc l’occasion pour l’Ordre national des infirmiers de réaffirmer clairement et fortement sa conviction : notre profession n’est pas une profession comme une autre.

    C’est une profession réglementée dont l’accès est contrôlé tant sur des critères de compétence que de moralité et d’indépendance de ses membres, critères qui sont identiques quel que soit le lieu de l’exercice professionnel (secteur public ou privé, exercice libéral).

    C’est aussi une profession dotée d’un ordre professionnel, ce qui est réservé à seulement 16 professions en France qui remplissent toutes une mission sociale d’intérêt général de très grande valeur.

    Ainsi, les infirmiers sont en contact direct et quotidien avec les patients qui placent en ces professionnels toute leur confiance. Il est du devoir des infirmiers d’honorer cette confiance et du devoir de l’Ordre national des infirmiers de garantir à nos concitoyens les moyens de conserver cette confiance.

    Nous regrettons donc que notre profession ne soit pas toujours considérée à la hauteur des exigences éthiques et de moralité que les citoyens sont en droit d’attendre de ses membres.

    C’est pourquoi, tous les infirmiers doivent s’inscrire à l’Ordre national des infirmiers car celui-ci s’est vu confier par la loi de vérifier les compétences autant que la moralité en accédant notamment au casier judiciaire détaillé. C’est pourquoi l’Ordre souhaite également que soit considérée la possibilité que chaque étudiant se présente dès le début des études infirmières à l’Ordre afin que ces vérifications soient faites.

    Enfin, l’Ordre souhaite également réaffirmer les fondements républicains et laïques qui animent son action. Il souhaite rappeler en particulier, en conformité avec le code de la santé publique, que « L'infirmier ou l'infirmière dispense ses soins à toute personne avec la même conscience quels que soient les sentiments qu'il peut éprouver à son égard et quels que soient l'origine de cette personne, son sexe, son âge, son appartenance ou non-appartenance à une ethnie, à une nation ou à une religion déterminée, ses mœurs, sa situation de famille, sa maladie ou son handicap et sa réputation. »


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    Re: contrôle des étudiants infirmiers : l ordre infirmier persiste et signe ...

    Message par Solange Granier le Mar 13 Jan 2015 - 14:19

    Ils vont bientôt aller les chercher au berceau !  Faire du pré recrutement pour 40 ans minimum de cotisation professionnelle (c’est la banque qui doit être ravie !!). Monsieur Borniche a toujours dit et écrit que l’avenir de l’ordre infirmier sont les jeunes diplômés (puisque 8 ans après il ne parvient pas à contraindre les professionnelles en exercice) mais le même monsieur Borniche qui va bientôt atteindre l’âge limite de la retraite obligatoire se fait réélire en décembre 2013 pour mieux se maintenir en place !  Pour mémoire, le toujours même monsieur Borniche était déjà vice président au débuts de l’ordre infirmier, il porte aussi toute sa part de responsabilités dans la catastrophe financière et humaine ordinale entamée sous la présidence Leboeuf.
    avatar
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 55
    Localisation : alsace

    Re: contrôle des étudiants infirmiers : l ordre infirmier persiste et signe ...

    Message par seringatomik le Mar 13 Jan 2015 - 15:54

    Solange Granier a écrit:Ils vont bientôt aller les chercher au berceau !  Faire du pré recrutement pour 40 ans minimum de cotisation professionnelle (c’est la banque qui doit être ravie !!). Monsieur Borniche a toujours dit et écrit que l’avenir de l’ordre infirmier sont les jeunes diplômés (puisque 8 ans après il ne parvient pas à contraindre les professionnelles en exercice) mais le même monsieur Borniche qui va bientôt atteindre l’âge limite de la retraite obligatoire se fait réélire en décembre 2013 pour mieux se maintenir en place !  Pour mémoire, le toujours même monsieur Borniche était déjà vice président au débuts de l’ordre infirmier, il porte aussi toute sa part de responsabilités dans la catastrophe financière et humaine ordinale entamée sous la présidence Leboeuf.

    ces mêmes étudiants qui ont très bien appris la leçon ordinale :

    http://www.fnesi.org/index.php/2-uncategorised/141-un-etudiant-infirmier-repenti-d-une-organisation-terroriste-du-questionnement-ethique-a-la-reflexion-collective

    La FNESI rappelle à ce sujet qu'en plus des modalités d'entrée en IFSI, il existe des jurys de sélection et de diplôme d'état chargés de contrôler l'accès à la formation et l'acquisition du diplôme d'état infirmier. Une instance ordinale supervise également l'accès à l'exercice professionnel. Les étudiants en soins infirmiers sont de plus soumis à l’exigence de fournir un certificat “certificat établi par un médecin agréé attestant que l'étudiant ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l'exercice de la profession” réalisé par un médecin agréé.


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais

    snoopette

    Messages : 2531
    Date d'inscription : 31/05/2011

    Re: contrôle des étudiants infirmiers : l ordre infirmier persiste et signe ...

    Message par snoopette le Mar 13 Jan 2015 - 16:07

    pour l'instant cet eleve est libre,il n'est pas en garde a vue... alors depuis quand l'ordre infirmier passe avant tous ces gens???


    _________________


    <br>

    furiousnurse

    Messages : 90
    Date d'inscription : 11/04/2011
    Localisation : NICE

    Re: contrôle des étudiants infirmiers : l ordre infirmier persiste et signe ...

    Message par furiousnurse le Mer 14 Jan 2015 - 1:00

    Et ces gens qui sont ils, qelles qualications ont ils, pour juger de ma moralité ?
    avatar
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    Re: contrôle des étudiants infirmiers : l ordre infirmier persiste et signe ...

    Message par Solange Granier le Mer 14 Jan 2015 - 6:45

    Ma réponse à une collègue IDE qui interpelle sur le site FB de Convergence :

    https://www.facebook.com/convergence.infirmiere/posts/701602389961089?comment_id=701882073266454¬if_t=feed_comment_reply

    Clémentine Rahon Sanjuan Moi vous me choquez autant que l'ONI ... Les gens changent, il a payé son dû à la société pourquoi ne pas lui laisser sa chance et le condamner pour les actes commis à 20 ans sachant qu'en plus il est hyper surveillé ! On est en France on le hurle du plus profond de nos cœurs depuis une semaine, la liberté de changer existe aussi
    6 h · J’aime

    Solange Granier Le problème est justement le défaut de surveillance ! Si les choses avaient été faites dans les règles normales (au niveau du casier judiciaire), jamais il n’aurait été autorisé à suivre le cursus de formation infirmière. Rien ne vous dit que demain, il ne recommencera pas. Vous êtes médecin ou infirmière ? Si oui, vous devez connaître les modalités réservées aux patients relevant de la surveillance psy administrative. Il serait judicieux de mettre en place une telle surveillance pour les terroristes et autres affiliés.
    2 min · Modifié · J’aime

    Solange Granier Nous ne luttons pas - pour mémoire - contre les personnes mais contre l’ordre infirmier qui est devenu un repaire d’abrutis aussi dangereux pour notre profession que le staphylo doré peut l’être dans nos hôpitaux. Syndicat Resilience a dans ses archives des dizaines de dossiers qui attestent de cette bêtise ordinale congénitale.
    4 min · J’aime

    Solange Granier Il y a une différence entre donner une deuxième chance (et je suis pour à 200%) et donner une autre occasion à des terroristes ouvertement déclarés de recommencer à tuer et à massacrer des innocents, à fortiori au sein des hôpitaux.
    1 min · J’aime

    Contenu sponsorisé

    Re: contrôle des étudiants infirmiers : l ordre infirmier persiste et signe ...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 8:51