Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    guerre entre labos : çà cartonne +++

    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    guerre entre labos : çà cartonne +++ Empty guerre entre labos : çà cartonne +++

    Message par seringatomik le Sam 20 Déc 2014 - 7:12

    Vendredi 19 décembre 2014 - 12:16

    Rejet de l'appel de Sanofi contre la sanction de l'Autorité de la concurrence sur Plavix*

    PARIS, 19 décembre 2014 (APM) - La cour d'appel de Paris a rejeté jeudi le recours déposé par Sanofi contre une amende de l'Autorité de la concurrence infligée pour dénigrement des génériques de l'anti-agrégant plaquettaire Plavix* (clopidogrel, avec Bristol-Myers Squibb -BMS), a-t-on appris vendredi auprès du groupe français.

    Dans un message écrit à l'APM, Sanofi a déclaré qu'il prenait "acte" de la décision et qu'il envisageait un recours auprès de la Cour de cassation.

    Le groupe avait été condamné en mai 2013 par l'Autorité de la concurrence à payer une amende de 40,6 millions d'euros, à la suite d'une plainte de l'israélien Teva, rappelle-t-on (cf APM SOQED003). Il avait décidé de faire appel de cette sanction (cf APM GBRBC002).

    Selon l'arrêt de la cour d'appel, l'Autorité de la concurrence a retenu "à juste titre" que Sanofi avait mis en place une stratégie de dénigrement à l'encontre des génériques concurrents de Plavix* et de son auto-générique entre septembre 2009 et janvier 2010.

    La cour a jugé que cette pratique avait constitué un abus de position dominante illégal, qui a eu pour effet de limiter durablement l'entrée des génériques du clopidogrel sur le marché français.

    Sanofi a assuré qu'il n'avait "jamais remis en cause la bioéquivalence des génériques de Plavix*".

    Il a également estimé "qu'il était normal d'informer les professionnels de santé de l'existence de sels différents et d'indications différentes chez les génériques de Plavix* en général (hors auto-générique), afin que les médecins puissent prescrire et les pharmaciens faire usage de leur droit de substitution en connaissance de cause, contrairement à ce qu'ont estimé l'Autorité de la concurrence et la cour d'appel".

    gb/san/APM
    redaction@apmnews.com

    GB7NGTQSG 19/12/2014 12:16 PHARMA

    ©1989-2014 APM International.


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais

      La date/heure actuelle est Lun 21 Oct 2019 - 6:27