Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    Querelle de blouses blanches à Saran (Loiret).

    Partagez
    avatar
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 55
    Localisation : alsace

    Querelle de blouses blanches à Saran (Loiret).

    Message par seringatomik le Mer 3 Déc 2014 - 21:52

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/2014/12/03/querelle-de-blouses-blanches-saran-loiret-605402.html

    Querelle de blouses blanches à Saran (Loiret)

    Deux infirmières libérales sont sur la sellette à Saran, dans le nord de l’agglomération d’Orléans. Des confrères infirmiers ont porté plainte pour détournement de patientèle et compérage, c’est-à-dire entente entre patriciens. Des pratiques interdites par le code de santé publique.

    Depuis novembre 2013, Laurence Gartner et son associée, toutes deux infirmières libérales, exercent leur activité au sein de la maison du pansement. Ce cabinet est implanté au sein de la maison des consultations, un centre de soins privé, voisin de la clinique Oréliance. Plusieurs spécialistes – chirurgiens de la main, radiologues etc. – y travaillent.

    Cette implantation stratégique, plusieurs infirmières libérales du secteur la voient d’un mauvais œil. Elles dénoncent un détournement de patientèle. Des cartes de visite auraient été distribuées à des patients avec leur ordonnance. Une remise en cause du "libre choix du patient".

    Des infirmières libérales portent plainte
    Christelle Lagrange, présidente de la Fédération nationale des infirmiers du Loiret, a reçu une trentaine de plaintes d’infirmières libérales. Elle témoigne : « La dernière plainte que nous avons eu a été déposée par une infirmière de Chartres qui s’est aperçue qu’un de ses patients, opéré à la clinique Oréliance à Saran, était revenu faire ses pansements à la maison du pansement. (…). Il pensait que le chirurgien l’avait convoqué. Or, en arrivant, il n’a pas vu le chirurgien. On l’a orienté vers la maison du pansement pour un pansement au doigt tout simple. Il a dû faire l’aller et le retour Chartres/Saran à ses frais».

    Selon le code de la santé publique, il est interdit à tout infirmier de faire commerce de son activité. Il ne doit pas pratiquer de publicité.

    Autre fait troublant, Laurence Gartner était salariée de 2007 à 2013 de la clinique des Longues allées, l’un des quatre établissements transférés en août 2013 sur le site de Saran. D’où de forts soupçons d’entente avec les praticiens qui y travaillent.

    La menace d'une suspension provisoire
    Après la plainte d’un infirmier en décembre 2013, l’ordre départemental des infirmiers s’est saisi du dossier. Une conciliation a été tentée, sans succès. Le conseil départemental de l’ordre des infirmiers a demandé une suspension provisoire du droit d’exercer de quatre mois.

    Les deux infirmières mises en cause sont donc convoquées par la chambre disciplinaire du conseil régional de l’ordre des infirmiers. Si les faits sont avérés, elles risquent des sanctions, allant de l’avertissement à l’interdiction d’exercer leur profession.



    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    Re: Querelle de blouses blanches à Saran (Loiret).

    Message par Solange Granier le Mer 3 Déc 2014 - 22:04

    La menace d'une suspension provisoire
    Après la plainte d’un infirmier en décembre 2013, l’ordre départemental des infirmiers s’est saisi du dossier. Une conciliation a été tentée, sans succès. Le conseil départemental de l’ordre des infirmiers a demandé une suspension provisoire du droit d’exercer de quatre mois.

    Les deux infirmières mises en cause sont donc convoquées par la chambre disciplinaire du conseil régional de l’ordre des infirmiers. Si les faits sont avérés, elles risquent des sanctions, allant de l’avertissement à l’interdiction d’exercer leur profession.


    Le tout début du commencement de la fin avec la complicité active de la science ordinale. beurk
    avatar
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 59
    Localisation : Le Berry profond

    Re: Querelle de blouses blanches à Saran (Loiret).

    Message par necronomicon le Mer 3 Déc 2014 - 22:12

    Oui, mais attention, les justiciers ordinaux (bientôt réélus...) sont des experts en la matière, c'est bien connu... meuh


    _________________



    avatar
    moutarde
    Admin

    Messages : 2619
    Date d'inscription : 30/05/2010
    Localisation : Sud-Ouest

    Re: Querelle de blouses blanches à Saran (Loiret).

    Message par moutarde le Mer 3 Déc 2014 - 22:24

    C'est pas le fief a Gonzalez ?
    avatar
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 59
    Localisation : Le Berry profond

    Re: Querelle de blouses blanches à Saran (Loiret).

    Message par necronomicon le Mer 3 Déc 2014 - 23:18

    Si, et il n'est plus que suppléant...
    http://www.cdoi45.fr/votre-conseil/les-membres-du-CIDOI-28-45.html
    http://www.cdoi45.fr/votre-conseil/les-membres-du-CIDOI-28-45/eric-gonzalez.html
    Louvet est grand vicaire de la paroisse 28-45, ordinal bien connu pour ses menaces écrites de dénonciation des IDE non-inscrites d'un établissement gériatrique de l'Indre en novembre 2012. Il est aussi conseiller national suppléant.
    Un beau conseil, ma foi... Et redoutable, les IDE menacés ont du souci à se faire... baffe


    _________________




    snoopette

    Messages : 2531
    Date d'inscription : 31/05/2011

    Re: Querelle de blouses blanches à Saran (Loiret).

    Message par snoopette le Jeu 4 Déc 2014 - 12:04

    ce genre de pratique arrive tous les jours dans mon quartier il y a une ide qui s'est installée,copine avec la pharmacienne elle a monté sa clientèle en trois coups de cuillère a pot!!!
    un autre groupe qui bénéficie d'exonération fiscale a un deuxième cab,certe sans plaque mais elle y convoque des patients ....mais bon elles sont bonnes copines avec des membres du saint père!!!
    Bref tu moment ou tu choisis bien tes amis...c'est gagnant gagnant!!


    _________________


    <br>

    Contenu sponsorisé

    Re: Querelle de blouses blanches à Saran (Loiret).

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 8:54