Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par seringatomik le Jeu 27 Nov 2014 - 19:54

    Jeudi 27 novembre 2014 - 17:44

    Temps de travail: la FHP demande le rétablissement des 40 heures

    PARIS, 27 novembre 2014 (APM) - La Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) demande le rétablissement de la durée légale hebdomadaire du temps de travail à 40 heures, a annoncé jeudi son président, Lamine Gharbi, lors de son audition par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'impact sociétal, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail.

    Il s'agit d'une "position claire qui s'appliquerait de manière homogène sur tout le territoire et à toutes les entreprises", a précisé Lamine Gharbi qui était entouré d'Elisabeth Tomé-Gertheinrichs, déléguée générale de la FHP, et de Katya Corbineau, directrice des relations sociales.

    "Cette solution n'empêcherait pas que, par accord d'entreprise, on puisse déroger à cette durée légale pour prendre en compte les situations particulières. Mais elle permet de simplifier considérablement le paysage normatif", a-t-il expliqué.

    Soulignant qu'en tant que président de la FHP, il avait "la responsabilité du dialogue social de la branche de l'hospitalisation privée", il a considéré que cette proposition "respectait les intérêts des salariés [des cliniques] et permettait d'ajuster le dialogue social aux situations".

    Elle permettrait notamment de "réduire les situations de précarité en recentrant sur nos salariés des activités jusqu'ici externalisées par nécessité", a estimé Lamine Gharbi en évoquant les contrats à durée déterminée de très courte durée, les intérims et les "mercenaires".

    Pour lui, cette proposition "constitue également une opportunité de redynamiser le dialogue social afin que l'organisation du temps de travail se situe au croisement des attentes de l'entreprise et des salariés".

    Elle permettra aussi de "conforter" la qualité des soins.

    "Soyons collectivement lucides!", a lancé Lamine Gharbi aux députés présents. "Du Medef à la FHF [Fédération hospitalière de France], on demande de reposer la question des 35 heures", a-t-il insisté en rappelant également la position du ministre de l'économie, Emmanuel Macron, sur ce sujet (cf APM SNRIH001 et APM PMRKL001).

    Tout en se prononçant pour un rétablissement des 40h, Lamine Gharbi a évoqué un autre scénario, consistant à permettre une durée légale variant entre 35 et 40h afin de "s'adapter à un volume d'activité fluctuant".

    A la différence de la situation actuelle, les heures accomplies entre 35h et 40h "ne seraient pas des heures supplémentaires mais seraient rémunérées au taux normal et ne relèveraient pas d'un contingent annuel", a-t-il expliqué. "Par compensation de la suppression de la majoration, ces heures ne seraient pas soumises à la part salariale des cotisations sociales. Au-delà de 40h, s'appliquerait le régime actuel des heures supplémentaires, à savoir la majoration de 25%".

    "Le mode opératoire serait simple, fondé sur une décision de l'employeur après consultation des organisations représentatives du personnel", a ajouté le président de la FHP.

    UNE APPLICATION TRES COMPLEXE

    Avant d'avancer les propositions de la FHP, Lamine Gharbi a indiqué que les cliniques s'étaient trouvées confrontées à "l'extrême complexité" de la mise en oeuvre des 35h et avaient dû "revoir toute l'organisation du temps de travail tout en respectant la continuité des soins et en faisant face à des pénuries de personnels soignants".

    Alors qu'il est "logique" de programmer, sur 24h, l'intervention de trois salariés avec une durée de travail respective de 8h, "une application d'une durée de travail de 7h ne permet pas de résoudre cette équation si on ajoute à cela un environnement de santé en continuelle évolution", a déploré Lamine Gharbi.

    Néanmoins, les cliniques "ont su s'adapter" en utilisant "toutes les possibilités d'aménagement du temps de travail", a-t-il observé. Pour la filière soignante, il ressort du rapport de branche que 3% du personnel bénéficient d'un système de jours de réduction du temps de travail (RTT), 4% travaillent sur une base hebdomadaire de 35h et 93% travaillent sur un cadre pluri-hebdomadaire, c'est-à-dire les cycles de travail. Un tel mode de travail "implique l'alternance de périodes courtes et de périodes longues".

    "C'est donc largement l'option d'un aménagement de la durée de travail sur un cadre supérieur de la semaine -cycles, annualisation- qui prévaut aujourd'hui dans les cliniques", a déclaré Lamine Gharbi.

    Malgré tout, "même si aujourd'hui les modes d'aménagement répondent au mieux à la prise en charge des patients, la référence aux 35h hebdomadaires reste contraignante pour les cliniques et souvent une vraie difficulté pour le service rendu aux malades", a-t-il regretté.

    Il a précisé que les cliniques rencontraient plusieurs types de difficultés, en particulier dans l'organisation des plannings et la gestion du personnel, par exemple pour la gestion de la permanence des soins.

    Lamine Gharbi a aussi évoqué les problèmes liés au travail en 12h qui concerne de "nombreux établissements". "Cette organisation du travail n'est en soi pas compatible avec les 35h!", s'est-il exclamé.

    Répondant à une question, Katya Corbineau a précisé que le travail en 12h était surtout souhaité par les femmes jeunes, en Ile-de-France mais aussi dans les autres régions, afin d'éviter trop de temps de transports (à cause des distances) et de limiter le coût de ces transports.

    L'application des 35h est également rendue difficile en raison des fluctuations d'activité, "avec des pics et des creux", a ajouté Lamine Gharbi. Le temps de travail ne pouvant être organisé "de façon linéaire", les fluctuations d'activité créent "des décalages flagrants entre théorie et réalité du terrain". "Je ne trouve aucune grâce aux 35h", a-t-il affirmé.

    Le président de la FHP a rappelé que le secteur regroupait 1.000 établissements, accueillait chaque année 8 millions de patients et employait près de 150.000 salariés dont 78% de personnels soignants. La branche crée 3.300 emplois chaque année, a-t-il assuré.

    san/ab/APM polsan
    redaction@apmnews.com

    SAN9NFP1NZ 27/11/2014 17:44 ACTU


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    moutarde
    moutarde
    Admin

    Messages : 2619
    Date d'inscription : 30/05/2010
    Localisation : Sud-Ouest

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Progrès social et humain !

    Message par moutarde le Jeu 27 Nov 2014 - 21:49

    Il doute vraiment de rien celui-là fume

    Ce qui veut dire
    Diminution/Suppression des HS
    Diminution/Suppression des RTT
    Dialogue social ou dialogue unilatéral ?
    "réduire les situations de précarité en recentrant sur nos salariés des activités jusqu'ici externalisées par nécessité", a estimé Lamine Gharbi en évoquant les contrats à durée déterminée de très courte durée, les intérims et les "mercenaires".
    C'est quoi les mercenaires ?
    Tout en se prononçant pour un rétablissement des 40h, Lamine Gharbi a évoqué un autre scénario, consistant à permettre une durée légale variant entre 35 et 40h afin de "s'adapter à un volume d'activité fluctuant".
    Astreintes sauvages ?
    Annualisation si chère à leur coeur...
    Bref, tu bosses quand ils veulent, tu te reposes quand ils veulent, tu.... quand ils veulent...
    Solange Granier
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par Solange Granier le Ven 28 Nov 2014 - 13:26

    Encore un patron du privé qui veut les avantages sans les inconvénients.
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par seringatomik le Ven 28 Nov 2014 - 20:17

    http://www.actusoins.com/27227/fhp.html#

    FHP : pour le retour aux 40 heures

    by Cyrienne Clerc

    Lamine Gharbi, président de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), a fait un réquisitoire en faveur du rétablissement de la durée légale de travail à 40 heures par semaine, lors d’une audition devant les députés dans le cadre de la Commission d'enquête relative à l'impact sociétal, social, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail, le 27 novembre.


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    necronomicon
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 61
    Localisation : Le Berry profond

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par necronomicon le Ven 28 Nov 2014 - 20:22

    Le temps de travail, les retraites, tout va y passer : à quand la révolte ?


    _________________



    Solange Granier
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Le patron des cliniques demande le retour aux 40 heures

    Message par Solange Granier le Sam 29 Nov 2014 - 8:33

    necronomicon
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 61
    Localisation : Le Berry profond

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par necronomicon le Mar 2 Déc 2014 - 20:26



    _________________



    avatar
    infirmiermasqué

    Messages : 1896
    Date d'inscription : 18/07/2010

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par infirmiermasqué le Lun 8 Déc 2014 - 7:55

    Les employeurs publics et privés sont confrontés à la crise et aux déficits.
    Ils cherchent toujours plus de profits en économisant sur les frais de personnels.
    Sauf que les soins sont avant tout humains et pas automatisés.
    Solange Granier
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par Solange Granier le Lun 8 Déc 2014 - 8:40

    infirmiermasqué a écrit:Les employeurs publics et privés sont confrontés à la crise et aux déficits.
    Ils cherchent toujours plus de profits en économisant sur les frais de personnels.
    Sauf que les soins sont avant tout humains et pas automatisés.

    Faudrait demander à amouroux ce qu’il en pense, lui, grand spécialiste du temps de travail infirmier.
    moutarde
    moutarde
    Admin

    Messages : 2619
    Date d'inscription : 30/05/2010
    Localisation : Sud-Ouest

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par moutarde le Lun 8 Déc 2014 - 14:03

    Va falloir que gharbi et les autres patientent encore au moins 2 ans et demi...
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par seringatomik le Ven 19 Déc 2014 - 11:55

    http://www.actusoins.com/27646/rtt35-h-lhopital-le-constat-de-la-fhf-du-rapport-parlementaire.html

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    18 décembre 2014 | Cyrienne Clerc | mots clefs : 35 heures, FHF, RTT


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    Solange Granier
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par Solange Granier le Ven 19 Déc 2014 - 11:56

    En 2002, au CHU à Strasbourg, quand on nous a annoncé 29 RTT en plus des CA qu’on pouvait déjà pas prendre à cette époque par manque de personnels, on a rigolé (jaune) et on est rapidement passé à 19 RTT/an en échange de 30 minutes de réduction quotidienne de travail (15 mns de transmissions au lieu de 45).
    12 ans après les 19 sont tombés à 15 RTT/an suite à des accords incompréhensibles de tous entre les syndicats Sad et la direction.
    Aujourd’hui ces RTT sont automatiquement intégrés à la trame/planning de travail qui s’étend sur 10 semaines entre les matins, les soirs et les nuits, les repos et elles peuvent en capitaliser 5, pas plus.
    Concrètement, elles ont toutes des tonnes de récup non payées en heures supp à prendre sur des compteurs gérés par la DRH et quand une collègue annonce son départ en retraite (par exemple) il est fréquent qu’elle reste au planning pendant plus de 6 à 12 mois afin de la payer à récupérer ses congés divers et variés accumulés pour remettre les compteurs à zéro avant le départ réel en retraite.
    Pendant son absence, ce sont les autres IDE qui remplacent les trous sur son planning et ce cercle vicieux ne pourra prendre fin qu’avec l’embauche de nouvelles IDE, mais là faut plus rêver !
    Donc les 35 heures, elles s’assoient dessus en permanence et sont plus proches des 42 payées 35.
    Merci qui ?
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par seringatomik le Dim 21 Déc 2014 - 18:52

    http://www.acteurspublics.com/2014/12/17/les-hopitaux-publics-suggerent-de-plafonner-les-rtt-de-leurs-agents

    Les hôpitaux publics suggèrent de plafonner les RTT de leurs agents

    17 DÉC. 2014, PAR RAPHAËL MOREAUX


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    infirmiermasqué

    Messages : 1896
    Date d'inscription : 18/07/2010

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par infirmiermasqué le Lun 22 Déc 2014 - 6:22

    seringatomik a écrit:http://www.acteurspublics.com/2014/12/17/les-hopitaux-publics-suggerent-de-plafonner-les-rtt-de-leurs-agents

    Les hôpitaux publics suggèrent de plafonner les RTT de leurs agents

    17 DÉC. 2014, PAR RAPHAËL MOREAUX

    Et les directeurs ?
    On les plafonne quand ?

    Contenu sponsorisé

    RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires Empty Re: RTT/35 h à l’hôpital : le constat critique de la FHF et des parlementaires

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 19 Oct 2019 - 14:56