Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par seringatomik le Mar 18 Nov 2014 - 20:24



    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    Solange Granier
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Re: Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par Solange Granier le Ven 21 Nov 2014 - 11:05

    http://www.actusoins.com/26857/sondage-met-en-lumiere-lopposition-infirmiers-vaccination-les-pharmaciens.html

    Sondage : l’opposition des infirmiers à la vaccination par les pharmaciens

    Publié le novembre 20th, 2014
    Écrit par: Rédaction ActuSoins
    avatar
    snoopette

    Messages : 2531
    Date d'inscription : 31/05/2011

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Re: Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par snoopette le Ven 21 Nov 2014 - 14:38

    elle se fout de nous la mst...cette connerie couterait 2 fois plus que la vaccination faite par les idels....inutile de vous combien d'acte gratuit on fait ...
    Je ne comprends pas ce gouvernement,encore moins cette ministre...


    _________________


    <br>
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Re: Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par seringatomik le Mar 30 Déc 2014 - 16:33

    SUJET : MINISTERE-SANTE PARLEMENT MEDECINS OFFICINE VACCINS MOUVEMENT SOCIAL

    Marisol Touraine maintient le cap sur l'ouverture de la vaccination aux pharmaciens


    PARIS, 30 décembre 2014 (APM) - La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, Marisol Touraine, a montré mardi sur Europe 1 qu'elle n'avait pas renoncé à donner, dans le cadre du projet de loi de santé, la possibilité aux pharmaciens de vacciner à l'officine, démentant ainsi des informations circulant sur une disposition très critiquée par les médecins.

    Porté par la ministre, le projet de loi est largement contesté dans le monde de la santé, notamment par les médecins libéraux, qui ont entamé la semaine dernière un mouvement de fermeture des cabinets pour protester contre certaines mesures du texte et réclamer des moyens supplémentaires (cf APM NC7NHC27O).

    Malgré l'annonce mi-décembre du report "au printemps" 2015 de l'examen du texte par le Parlement (cf APM VG4NGGQDU), Marisol Touraine n'est pas parvenue à apaiser les tensions et assure depuis que la "porte de la concertation est toujours ouverte".

    Les médecins, rejoints par les infirmiers libéraux, demandent notamment à la ministre de revenir sur la mesure permettant aux officinaux de vacciner sous certaines conditions (cf APM MHRJF002). Estimant que cette évolution contribue au dépeçage de leur profession, ils affirment que la vaccination doit s'accompagner d'une consultation médicale et être assurée par des professionnels en la matière.

    Le président du syndicat de médecins généralistes MG France, Claude Leicher, avait affirmé mi-décembre que Marisol Touraine avait renoncé à son projet, qui a recueilli le soutien de la majorité des instances représentatives des pharmaciens.

    Elle a toutefois signifié le contraire mardi sur Europe 1 et a tenté une nouvelle fois de rassurer les médecins. "Il ne s'agit absolument pas de s'attaquer à la spécificité du travail du médecin, évidemment pas. Il s'agit d'avoir des compléments", a-t-elle déclaré.

    "Aujourd'hui en France, nous sommes confrontés au fait que les Français se vaccinent moins qu'avant. Donc il s'agit tout simplement d'avoir davantage de canaux, mais le médecin reste central. C'est lui qui prescrit, c'est lui qui doit concentrer l'information et là encore, chacun s'accorde pour dire que nous devons avoir plus de coopération entre les professionnels de santé", a-t-elle déclaré

    "Travaillons ensemble à la manière de le faire", a-t-elle ajouté.

    Intervenant en novembre lors de la journée de l'ordre des pharmaciens, Marisol Touraine avait expliqué que les discussions sur les contours exacts (pathologies concernées, primo-vaccination ou rappel, etc.) de la mesure étaient toujours en cours.

    Elle avait également affirmé que "dans [s]on esprit", la vaccination serait assurée à l'officine par des pharmaciens volontaires et formés au préalable, le tout avec une "articulation" avec le médecin traitant (cf APM GB3NFJNOM).

    gb/nc/APM polsan
    redaction@apmnews.com

    GB5NHE4FO 30/12/2014 12:35 ACTU PHARMA



    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    lesinfirmières

    Messages : 574
    Date d'inscription : 01/01/2013

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Re: Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par lesinfirmières le Mer 31 Déc 2014 - 11:04

    Personne ne bouge, ou presque, elle aurait tort de ne pas continuer la MST !
    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty (les pharmaciens "réagissent") - Vaccination par les pharmaciens: les infirmiers sont « contre »

    Message par syndicat RESILIENCE le Mar 17 Fév 2015 - 11:19

    http://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/vaccination_par_les_pharmaciens_les_infirmiers_sont_contre__150416/document_actu_pro.phtml?reagir=1#article-reactions

    lire les commentaires en fin de post !

    Publié le 13/02/2015

    Vaccination par les pharmaciens: les infirmiers sont « contre »

    Paris, le vendredi 13 février 2015. L’Ordre des infirmiers (ONI) a réalisé une enquête en ligne du 30 janvier au 9 février 2015 sur certains points de la loi santé, dont la vaccination par les pharmaciens. Sur les 12 125 répondants, une écrasante majorité (91,8 %) estime qu'ouvrir cette possibilité aux pharmaciens de ville serait une mauvaise mesure.

    Barrage aux pharmaciens.

    Cette majorité d'opposants est encore plus nette que celle sortie du sondage réalisé sur le Jim en novembre 2014 (84 % de « contre » [1]). 70,3 % des infirmiers justifient leur opposition par la non formation des pharmaciens tandis que 29,9 % évoquent des conditions d'hygiène qui ne seraient pas réunies.

    Par contre, les infirmiers verraient favorablement un élargissement de leur propre droit à vacciner sans prescription préalable (70 %) et, lorsqu'il s'agit de la vaccination anti-grippale des sujets de moins de 65 ans, on frôle la quasi unanimité (95 %). Des revendications qui, rappelons-le (2), ne s'opposent pas aux propos de l'Académie de pharmacie. Cette dernière estime en effet  que « les pharmaciens peuvent contribuer à l’amélioration de la prévention vaccinale au titre de soins de premiers recours à coté des médecins et des infirmières au bénéfice de la santé publique ».

    Vannes ouvertes aux infirmiers

    Les infirmiers envisagent positivement un élargissement de leur droit de prescription (91 %): aux produits antiseptiques (92,5 %), aux lits médicalisés (75,3 %), à l'adaptation des traitements antalgiques (63,8 %), aux substituts nicotiniques (58 %), au renouvellement de traitements chroniques comme l'insuline ou les anti-vitamines K...
    95 % d’entre eux voudraient voir leur rôle dans la prise en charge de premier recours mieux reconnu, notamment avec une consultation infirmière dans le suivi des patients chroniques (83,2 %).

    L'ONI désire voir le métier d'infirmiers évoluer, avec de nouvelles formations, estimant que les compétences des infirmiers libéraux sont sous-utilisées. Une évolution qu'il refuserait aux pharmaciens qui, pourtant, partagent ce même sentiment et revendiquent également une place dans le premier recours.

    Abondance de compétences ne devrait pas nuire, sous réserve… d’un bon pilotage. L'ONI participant à deux groupes de travail mis en place pour ajuster le projet de loi santé, certaines de ces questions pourront être abordées à la lumière de ces résultats.

    Marjolaine Labertoniere

    Reproches réciproques
    Le 13 février 2015
    Mauvaise hygiène, pas de formation des pharmaciens ?
    Alors que penser des infirmiers qui conditionnent les semainiers de nos patients, sans formation pharmaceutique, avec une hygiène douteuse (ils n'utilisent pas les systèmes sécurisés...)
    à méditer avant de se prononcer...

    François Pothelune, Coualines ( 72 )

    Une meilleure connaissance des professions des uns et des autres
    Le 13 février 2015
    La réaction de l'ONI est normale, très corporatiste comme il se doit mais loin de l'intérêt de la santé publique. Je ne suis pas pour la vaccination générale en pharmacie mais cela peut être utile dans certaines zones pauvres en personnel soignant. L'ONI sous estime la formation et la capacité de formation des pharmaciens, l'aseptie ils savent très bien ce que cela signifie et comment elle se met en œuvre. Ce n'est pas une bonne idée de dénier à une profession de santé un acte de soin et en même temps de réclamer une ouverture de prescription pour les infirmier(e)s. Le plus raisonnable est de réunir toutes les professions de santé concernées par le problème afin qu'elles en débattent clairement. Il me semble que beaucoup de gens du monde médical ne connaissent de la pharmacie que la devanture du magasin où sont vendus les médicaments. Ils méconnaissent le contenu des études faites pour obtenir le diplôme. Je pense qu'une meilleure connaissance des professions des uns et des autres engendrerait un respect mutuel et un impact meilleur pour la santé publique.

    A.Carsin

    Meilleur resepct de la chaîne du froid
    Le 13 février 2015
    L'hygiène de certains Infirmiers peut être mise en cause quand on voit parfois l'état de certaines ordonnances après une prise de sang, en maison de retraite certains se disent incompétents pour déconditionner les médicaments et en ville ils le seraient? etc... On peut comprendre que nos amis infirmiers veulent parer la baisse des prescriptions d'injections mais est il nécessaire pour cela de dénigrer les pharmaciens...une vaccination est à leur portée et d'ailleurs cela respecterait mieux la chaîne du froid...

    Francis Rembert

    Hygiène ?
    Le 14 février 2015
    Si la vaccination a lieu par des pharmaciens, il est évident qu'il y aura une formation adaptée.
    Est-il nécessaire de rappeler que la formation des pharmaciens comprend des cours sur la galénique, les règles de préparation de médicaments, la stérilisation etc. D'ailleurs, les référents hygiène à l'hôpital, ce sont bien des pharmaciens qui s'en occupent...
    Ce sont bien des arguments qui montrent la méconnaissance des professionnels de santé entre eux.

    Tony Zhao

    Le portefeuille est toujours une zone sensible
    Le 14 février 2015
    Petites jalousies pour des petits euros...et c'est tellement humain!

    Dr Christian Trape

    Mais qui fait quoi ?
    Le 15 février 2015
    On finit par ne plus savoir qui fait quoi !
    On va chercher des examinateurs du permis de conduire chez les postiers ou les gendarmes à la retraite (au lieu de former des examinateurs !).
    On demande aux pharmaciens de vacciner au lieu de donner des médicaments ou des conseils.
    S'il s'agit d'un effet de pénurie d'operateurs, il n'y a qu'à en former plus !...qu'ils soient médecins ou infirmiers.

    Dr Gérard Lefeuvre

    Arrêtons ces corporatismes !
    Le 15 février 2015
    1. Je suis pharmacien et ne veux pas de cette responsabilité avec des vaccins de plus en plus remis en cause (d'ailleurs l'Europe occidentale a aboli son obligation vaccinale à cause des divers procès qui se gagnent [sauf en France] par les parties civiles) et l'arrivée probable et nécessaire des "Class Actions".
    2.Question hygiène et sécurité, restons-en là, quand je vois certains actes infirmiers, comme la pose d'aiguilles souillées directement sur la table de la cuisine, aucune hygiène des mains entre les actes successifs, malades après malades... ou l'ignorance de l'injection d'anti-TNF pendant des phases aiguës d'infection entraînant des conséquences très graves. Donc ou on est propre par nature ou on ne l'est pas, il est vrai que ce n'est pas une caractéristique nationale ! quand au savoir, à chacun son métier.

    Serge Rader

    Gestion de la douleur
    Le 16 février 2015
    Au quotidien, en officine, on a surtout l'impression que la formation à la gestion de la douleur des médecins est insuffisante (paliers titrage...). Ce serait certainement plus utile de la revoir que d'imaginer que les infirmières soient aptes (avec quelles connaissances?) à adapter les traitements!

    Marie-Odile Marchal

    Enfoncer des portes ouvertes
    Le 17 février 2015
    Je vais être un petit peu provocateur également, afin d'aller plus sur le fond ensuite.
    J'affirme: l'hygiène en Pharmacie, pour peu que l'on ait un local spécifique aux normes avec point d'eau obligatoire etc... est la même qu'en cabinet infirmier... (aujourd'hui ces locaux sont systématiquement mis en place dans les agencements d'officine). Dire le contraire c'est prendre les pharmaciens pour des débiles arriérés et c'est inacceptable ... Je dirai même que certains contrôles pourraient être faits sans crainte du côté des pharmaciens. Et pour les infirmiers: sont il prêt à la comparaison ? Chiche ?
    Pour la formation: encore une fois, c'est nous prendre pour des neuneus. Evidement que nous allons nous former ! D'ailleurs, le principal syndicat d'étudiants en Pharmacie a voté pour la vaccination en officine et il y a fort à parier que cette formation sera très rapidement intégrée aux études de Pharmacie qui au passage durent 6 ans, ont un grade "doctorat" contrairement à d'autres au grade license. Ce qui nous donne vous l'avouerez une certaine légitimité à prétendre à des délégations de tâches médicales, c'est le moins que l'on puisse dire.
    J'entends déjà les railleries : vous êtes des commerçants, vous ne faites que de la para, y a que le fric qui vous intéresse etc... la même rengaine depuis des décennies et on est toujours là au service des patients malgré tout.
    Pour la question financière, vous pouvez oublier, c'est pas un poignée d'euro qui vont me rendre riche, d'autant plus que tout à tendance à baisser, jamais à monter. Mais d'ailleurs c'est plus les infirmiers que ça gêne que nous visiblement ce problème financier...
    Bon ok, c'est bon j'ai fait mon Charlie, maintenant je voudrais aller sur le fond:
    En quoi donner aux infirmiers plus de champ dans la vaccination va augmenter le taux de couverture ? Est-ce à dire que pour la grippe actuellement où le taux arrive minablement à peine à 35-40 % vous seriez capable de le doubler ? Comment ? En vous dédoublant justement ? On va créer des journées de 35 heures comme dirait Christophe Lambert ? Vous ne pourrez pas faire mieux. L'idée n'est pas d'enlever aux infirmiers ce qu'ils font déjà, mais de faire ce qu'ils n'ont pas le temps de faire... alors non, on ne va pas monter à 80 % juste avec quelques vaccins faits à la pharmacie, mais 4-5 voir 10 points de plus sont tout à fait faisables (il suffit de jeter un œil aux résultats américains, ou portugais par exemple...).
    Pour les autres délégations demandées : je suis navré mais il faut rappeler une réalité. Le spécialiste du médicament: c'est le pharmacien point final ! Nos heures de formation en pharmacologie sont sans commune mesure avec les quelques petites heures dans les écoles d'infirmiers. Ce n'est pas dénigrer de dire ça, c'est une réalité, prouvez moi le contraire .... alors le pharmacien est plus habilité et plus compétent pour renouveler des traitement. Le pharmacien est compétent pour faire le suivi des traitement par AVK, pas seulement avec un entretien pharmaceutique, mais pour suivre l'INR. Arrêtons de se le cacher, les compétences du pharmacien sont sous-exploitées dans ce pays... Ailleurs, cela ne se passe pas comme cela.
    Quant aux piluliers, c'est illégal. La PDA, c'est le boulot des Pharmaciens .
    Alors quand on dit chacun son métier, cela n'a pas de sens. ce qui compte c'est comment notre système de santé est efficient et sert au mieux les intérêts des patients, dans le respect de la compétence de tous les professionnels qui sont tous indispensables . Mais bon je dois être un rêveur...


    Dernière édition par syndicat RESILIENCE le Mar 17 Fév 2015 - 12:51, édité 1 fois


    _________________



    Solange Granier
    Solange Granier

    Messages : 1035
    Date d'inscription : 16/07/2012
    Localisation : Le grand Est

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Re: Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par Solange Granier le Mar 17 Fév 2015 - 12:20

    En se mettant en avant ainsi, en total décalage avec la majorité infirmière de terrain, l'honni a encore perdu l'occasion de se taire. Et la réaction de Résilience, elle est pour quand ?
    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Re: Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par syndicat RESILIENCE le Mar 17 Fév 2015 - 12:49

    Solange Granier a écrit:En se mettant en avant ainsi, en total décalage avec la majorité infirmière de terrain, l'honni a encore perdu l'occasion de se taire. Et la réaction de Résilience, elle est pour quand ?

    http://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/vaccination_par_les_pharmaciens_les_infirmiers_sont_contre__150416/document_actu_pro.phtml?message=Votre+r%C3%A9action+a+bien+%C3%A9t%C3%A9+enregistr%C3%A9e.+Elle+sera+visible+apr%C3%A8s+mod%C3%A9ration+par+notre+%C3%A9quipe.#formulaire-reaction

    L'ordre infirmier ne représente pas (toutes) les infirmières.
    Le 17 février 2015
    Une fois de plus, une fois de trop, l'ordre infirmier se trompe dans sa démarche et dans son positionnement en lieu et place des infirmières, libérales notamment. Pour mémoire, le président Borniche, bientôt retraité, et son fidèle secrétaire général Mameri, sont tous deux salariés au sein d'une profession féminine où les libérales sont de plus en plus oubliées... Il eût été plus "con fraternel" d'installer une parité à la bicéphalie ordinale infirmière !
    Ce que demandent, avant tout, les infirmières libérales c'est de pouvoir vivre dignement du fruit de leur dur labeur quotidien. Sans être contre une inévitable évolution des pratiques professionnelles, elles exigent, avant toute chose, que l'on cesse par divers subterfuges et autres glissement de tâches de les réduire à la portion congrue de la prise en charge globale du patient. A coup de diffusions ultra médiatisées, non reniées, voire encouragées sinon initiées par l'ordre infirmier quand "on croise au bloc des faux infirmiers", quand on "assassine une infirmière", quand "une infirmière travaille 72 heures/jour et doit plus de 1 500 000 euros à la sécu" ou quand (la liste est très longue) un "étudiant infirmier et chef djihadiste est repéré au bout de 3 ans dans un IFSI parisien" ...
    A force de vouloir s'imposer au sein d'une profession forte de plus de 600 000 professionnelles et de plus de 90 000 étudiants, alors que plus de 80% des infirmières en exercice refusent toujours, 8 ans après la publication de la loi du 21/12/2006 au JO, d'adhérer et de cotiser à cet "honni", l'ordre est - une fois de plus, une fois de trop - en décalage total avec les aspirations professionnelles des infirmières. Inévitable quand on passe son temps à harceler ses ouailles pour récupérer des cotisations et qu'en 8 années d'existence, le seul document produit par l'ordre infirmier est un code débile de déontologie qui - heureusement - n'est toujours pas publié au Journal Officiel.

    Hugues Dechilly


    _________________



    NarKotiK
    NarKotiK

    Scorpion Messages : 201
    Date d'inscription : 03/04/2012
    Age : 46
    Localisation : Près du chaudron… VERT !

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Re: Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par NarKotiK le Mar 17 Fév 2015 - 13:33

    Moi, libéral , les suivi AVK… cela ne me dérange pas, par contre je refuserai de donner quoique ce soit préparé par un autre, de plus le suivi et ajustement des traitements avec TP/INR: les "apothicaires" le feront (leurs journées risquent d'être bien remplie)
    Vu que l'épicerie est leur domaine de compétence, continuons…, bientôt ils auront la prescription a l'unité : donc perte de chiffre d'affaires, je vois dans la mise en place de cette mesure comme de la compensation.
    Voilà pour moi tout ça est purement politique, et du coup MST arrive à son but : faire oublier l'essence même du métier d'IDE qui jusqu'à présent n'est toujours pas reconnu à sa juste valeur ( l'image des cornettes ont de beaux jours devant elles)


    _________________


    avecousans
    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par syndicat RESILIENCE le Ven 20 Mar 2015 - 20:44

    http://www.actusoins.com/…/les-deputes-contre-la-vaccinatio…

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    20 mars 2015 | Cyrienne Clerc | mots clefs : Loi de santé


    _________________



    syndicat RESILIENCE
    syndicat RESILIENCE

    Messages : 2178
    Date d'inscription : 08/01/2011

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Re: Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par syndicat RESILIENCE le Ven 20 Mar 2015 - 20:49

    syndicat RESILIENCE a écrit:http://www.actusoins.com/…/les-deputes-contre-la-vaccinatio…

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    20 mars 2015 | Cyrienne Clerc | mots clefs : Loi de santé


    Elections les 22 et 29 mars mais la Loi sera modifiée/votée plus tard, donc attention aux fausses joies !


    _________________




    Contenu sponsorisé

    Les députés contre la vaccination par les pharmaciens Empty Re: Les députés contre la vaccination par les pharmaciens

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 20 Aoû 2019 - 18:27