Bienvenue sur le forum RESILIENCE - Rejoignez nous dans la lutte contre l'Ordre National des Infirmiers


Contrairement aux idées reçues et véhiculées ici où là, l'oni n'est pas mort et enterré

 Soutien total et inconditionnel aux  pédicures-podologues et aux kinés qui passent au tribunal


Mobilisez vous, écrivez à votre député/sénateur !


Les adhésions sont ouvertes dans la section "Adhésion"
anipassion.com

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  Empty 35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    Message par seringatomik le Jeu 18 Sep 2014 - 20:28

    http://www.boursier.com/actualites/economie/35-heures-la-federation-hospitaliere-de-france-favorable-a-l-assouplissement-25335.html

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement


    (Boursier.com) — Si le gouvernement a souhaité clore le débat sur les 35 heures, la Fédération hospitalière de France pourrait bien le relancer. Selon les informations du journal 'Le Parisien / Aujourd'hui en France', le président de la FHF, Frédéric Valletoux va plaider ce jeudi pour un assouplissement du dispositif devant les députés.
    Des dispositifs coûteux

    Afin d'alimenter son point de vue, Frédéric Valletoux s'appuie sur les résultats d'une enquête menée à la fin de l'été par la Fédération et dont le quotidien a eu copie. Ils montrent que la réduction du temps de travail a eu un impact financier important sans pour autant améliorer l'articulation entre vie privée et vie professionnelle. Les 35 heures ont en effet conduit les hôpitaux à faire appel à l'intérim. Ainsi, "en 2011, la facture (intérim) a bondi de 23% en un an, pour passer à 67 millions d'euros, auxquels il faut ajouter 700 millions de rémunérations des contractuels", écrit 'Le Parisien'.

    Engendrant des difficultés d'organisation des plannings, les hôpitaux ont par ailleurs mis en place des comptes "épargne temps" (CET) pour les salariés, leur permettant d'accumuler des droits à congé rémunéré ou de bénéficier d'une rémunération, immédiate ou différée, en contrepartie des périodes de congé ou de repos non prises. Or, ceux-ci doivent être liquidés tous les dix ans. Résultat : "les bénéficiaires ont réclamé en 2012 le paiement de... 5,9 millions de jours stockés sur leurs comptes", souligne 'Le Parisien'.
    Marisol Touraine opposée

    En février dernier, le Sénat s'est emparé du débat, opposition et majorité ne parvenant toujours pas à concilier leurs positions. Mais pour la ministre de la Santé, Marisol Touraine, pas question de remettre en cause les 35 heures. "Toutefois, il faut poursuivre nos efforts pour mieux organiser le temps de travail, indissociable de la prise en compte de la pénibilité", avait-elle indiqué. La question fera partie de la loi santé, dont les principales lignes ont été dévoilées en juin dernier. Le projet doit être présenté prochainement en Conseil des ministres. Il sera ensuite transmis à l'Assemblée nationale et son examen commencera au début de l'année 2015.

    Marianne Davril — ©2014, Boursier.


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  Empty Re: 35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    Message par seringatomik le Jeu 18 Sep 2014 - 20:30

    http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/hopital/35-heures-devant-les-deputes-la-fhf-reclame-des-assouplissements

    35 heures : devant les députés, la FHF réclame des assouplissements

    18/09/2014



    « Je n’ai pas demandé le retour des 39 heures » : le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), auditionné ce jeudi matin à l’Assemblée nationale sur la question des 35 heures à l’hôpital, a tenu à préciser son propos exprimé dans « le Parisien » ce même jour.

    Frédéric Valletoux l’assure, il ne réclame pas la fin des 35 heures à l’hôpital. Mais il demande de la souplesse, de l’adaptabilité. « Trois cents circulaires ont été envoyées aux hôpitaux l’été dernier. Il faut tourner la page de la bureaucratie », a-t-il lancé.
    La moitié des accords locaux ont été renégociés

    Selon une enquête menée par la FHF, près d’un hôpital public sur deux a déjà renégocié l’accord local signé en 2002 qui fixe la durée de travail et le nombre de jours de RTT. La situation est très hétérogène sur le sol français : certains professionnels ont mois de 10 jours de RTT par an, quand d’autres en ont une vingtaine, voire davantage. La FHF souhaite l’instauration d’un plafond à 15 jours par an et par professionnel, partout en France.

    Quand une baisse du nombre de jours de RTT est envisagée localement, le climat se tend, inéluctablement. Les syndicats emploient parfois la méthode forte (grève de la faim, occupation de locaux) pour faire ployer la direction. Le président de la FHF demande aux pouvoirs publics de soutenir plus fermement les directeurs qui tentent de s’attaquer à la question délicate de la réduction du temps de travail à l’hôpital.

    D. Ch


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  Empty Re: 35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    Message par seringatomik le Jeu 18 Sep 2014 - 20:38

    http://www.actusoins.com/24965/federation-hospitaliere-france-veut-sortir-35-heures.html

    La Fédération hospitalière de France veut sortir des 35 heures

    18 septembre 2014 | Rédaction ActuSoins | mots clefs : 35 heures

    La Fédération hospitalière de France (FHF) propose de plafonner à 15 le nombre de jours de réduction du temps de travail par an et par agent, a annoncé son président, Frédéric Valletoux, lors de son audition par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'impact sociétal, social, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail.

    infirmière-12-heures-250x2131

    Lors de l'audition, Frédéric Valletoux a expliqué que la mise en place des 35 heures dans les hôpitaux était à l'origine de "difficultés organisationnelles et financières dont les établissements peinent à se remettre, plus de 10 ans après". Pour autant, la FHF "ne demande pas le retour des 39 heures mais de la souplesse et de l'adaptabilité", a-t-il souligné.

    Elle émet trois grandes propositions pour permettre plus de souplesse.

    Elle suggère en particulier de soutenir la révision des accords locaux et, dans ce cadre, de limiter le nombre de jours de RTT à 15 jours par an et par agent. Selon la FHF, un alignement à ce plafond pour l'ensemble des agents hospitaliers permettrait de réaliser un gain de plus de 640.000 jours, soit 3.200 équivalents temps plein (ETP), soit l'équivalent de 400 millions d'euros d'économies.

    Le nombre de jours de RTT accordés aux agents varie sensiblement selon les hôpitaux, montre une enquête réalisée par la FHF du 20 août au 11 septembre, auprès de 152 établissements et regroupant 321 941 agents.

    Si 59% des établissements ayant répondu ont signé des accords reposant sur 15 jours de RTT ou moins, 38% ont des accords prévoyant plus de 15 jours de RTT (dont 12% plus de 20 jours). Les établissements dont les accords octroient plus de 20 jours de RTT sont majoritairement des hôpitaux psychiatriques.
    Renégocier les accord locaux

    La FHF estime également que la renégociation des accords locaux devrait être l'occasion de rationaliser et simplifier les organisations, de mettre en place des horaires adaptés aux prises en charge (en 7 heures ou en 12 heures), de mettre fin aux jours de congés extra-réglementaires (jour de rentrée des classes, jour de médailles, jour du maire...).

    Sur l'échantillon des hôpitaux interrogés, 44% ont déjà procédé à une renégociation de leur protocole. Dans la majorité des cas, les renégociations portaient sur le nombre de jours de RTT et sur la durée quotidienne du travail. Dans d'autres cas, mais minoritaires, elles étaient aussi relatives au temps de repas, aux droits extra-réglementaires et au temps d'habillage et de déshabillage.

    "Ces démarches doivent être soutenues par les pouvoirs publics même lorsqu'elles sont impopulaires auprès des organisations syndicales", a insisté Frédéric Valletoux devant les députés. "En effet, selon notre enquête, une des principales raisons évoquées lorsque le protocole n'a pas été négocié, est le risque de conflit social majeur", a-t-il affirmé.
    Recentrer sur la prise en charge

    La FHF fait une deuxième grande proposition pour "assouplir" le dispositif.

    Elle suggère ainsi que les organisations de travail soient "recentrées" sur la prise en charge du patient.

    Depuis 12 ans, les organisations internes des établissements de santé et médico-sociaux reposent sur une structuration horaire des journées de travail, c'est-à-dire qu'"on planifie le temps de travail, ensuite on planifie les prises en charge", a expliqué son président. Désormais il faut "recentrer les processus organisationnels autour du soin en veillant à l'articulation avec le temps médical".

    Il s'agit, estime la FHF, d'évaluer les organisations requises, les prestations de soins à effectuer et de planifier les temps de travail qui vont permettre de les réaliser. Cette nouvelle donne permettra de "moderniser les organisations et de redonner du sens au travail des personnels", assure-t-elle.

    La fédération préconise aussi de "créer une stratégie territoriale", a indiqué Frédéric Valletoux.

    Pour la FHF, pour être "cohérente et ne pas se traduire par une concurrence sociale entre les établissements", la révision des organisations doit obéir à un cadrage général. Les travaux doivent donc être conduits dans un cadre territorial, dans lequel les hôpitaux d'un même territoire "définissent ensemble de nouvelles règles et de nouvelles organisations", a expliqué son président.

    Globalement, pour la fédération, les hôpitaux n'ont d'autres choix que de s'interroger sur leur temps de travail et leur organisation de travail, à l'heure où on leur demande de réaliser 5 milliards d'euros d'économies, de mener à bien des réformes structurelles (partage d'équipements, modernisation des organisations, développement de la chirurgie ambulatoire...).

    Rédaction ActuSoins avec APM


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais
    avatar
    infirmiermasqué

    Messages : 1896
    Date d'inscription : 18/07/2010

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  Empty Re: 35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    Message par infirmiermasqué le Jeu 18 Sep 2014 - 20:42

    Serait ce une déclaration de guerre ?
    avatar
    loulic

    Messages : 354
    Date d'inscription : 26/03/2011

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  Empty Re: 35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    Message par loulic le Ven 19 Sep 2014 - 9:47

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  1hamster.1203810085

    Ben oui, les gestionnaires demandent aux puent la sueur de revoir leurs prétentions à la baisse pour éponger les erreurs de gestions. Par contre mettre un terme à l'inflation administrative et à l'incurie manageriale ...
    avatar
    lesinfirmières

    Messages : 574
    Date d'inscription : 01/01/2013

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  Empty Re: 35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    Message par lesinfirmières le Sam 20 Sep 2014 - 5:38

    C'est bien connu, les sans dents ne mordent pas !
    necronomicon
    necronomicon
    Modérateur

    Verseau Messages : 4231
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 61
    Localisation : Le Berry profond

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  Empty Re: 35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    Message par necronomicon le Sam 20 Sep 2014 - 7:29



    _________________



    seringatomik
    seringatomik
    Admin

    Lion Messages : 17808
    Date d'inscription : 25/04/2010
    Age : 57
    Localisation : alsace

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  Empty Re: 35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    Message par seringatomik le Lun 22 Sep 2014 - 7:30

    en attendant, sur Strasbourg, on peut constater/subir - au quotidien - la politique managériale des directeurs d'hôpitaux qui consiste à rationaliser les soignants comme le linge, les repas, etc ... et tout cela, dans le plus grand silence même si les agents se plaignent ... en silence ...

    du pur management genre medef mais dans le public ....


    _________________


    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais

    Contenu sponsorisé

    35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement  Empty Re: 35 heures : la Fédération hospitalière de France favorable à l'assouplissement

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 19 Oct 2019 - 15:32